Microsoft personnalise la traduction instantanée

Cloud
langues traduction

Les équipes de Microsoft ont mis au point un système de traduction instantanée qui transpose des énoncés en plusieurs langues tout en préservant le timbre de voix de l’utilisateur.

Amorcée en 2007 avec Windows Live Translator, l’épopée de Microsoft dans le monde de la traduction instantanée se poursuit avec un embryon d’outil destiné à transposer des énoncés dans plusieurs langues sans altérer le timbre de voix de l’utilisateur.

Dans le viseur : les étudiants, dans l’absolu habilités à entretenir la conversation avec leurs alter ego et d’autant plus à même de tirer les fruits de cette conception personnalisée de l’apprentissage linguistique.

Dans une mesure comparable, les touristes monolingues, au même titre que les allogènes, pourraient avoir recours à cette technologie que Microsoft prévoit d’implémenter jusqu’au sein des plates-formes mobiles.

Tel quel, le système nécessite une mise au point initiale d’environ une heure pour s’adapter à l’élocution de tout un chacun. L’analyse des fréquences sonores de la voix joue un rôle particulier, condition sine qua non à une restitution satisfaisante.

Au dire du blog Technology Review, la résultante, qualifiée de “bluffante”, vaut bien d’y consentir ces quelques efforts, au-delà même de la plus-value qu’avaient apportée les dernières escarmouches de Microsoft sur le terrain du multilinguisme.

En premier lieu, Translating Telephone, ce projet de traduction à la volée de communications VoIP, mis sur pied en 2010 et tombé depuis aux portes des oubliettes, tout juste éclipsé par le service Google Goggles.

En aparté, l’année 2011 avait vu l’écosystème collaboratif Lync (Windows Live Messenger allié à la suite bureautique Office 365 connectée au cloud) s’enrichir lui aussi d’une intelligence artificielle basée sur le moteur Systran, intégré quatre ans plus tôt à Windows Live Translator.

 

 

Crédit image : AMATHIEU – Fotolia


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur