Microsoft poursuit sa lutte anti-spyware avec Windows Defender bêta 2

Cloud

La nouvelle version du logiciel antispyware de Microsoft se veut à la fois plus ergonomique et plus efficace.

C’est en toute discrétion que Microsoft a présenté, la semaine dernière, la version bêta 2 de Windows Defender, l’application antispyware qui sera notamment intégrée à la solution globale de sécurité OneCare (voir édition du 8 février 2006). Pour l’heure, la protection anti-logiciels espions reste proposée gratuitement aux utilisateurs de Windows 2000 et XP.

Selon Microsoft, cette nouvelle version améliore l’interface et donc l’usage de l’application, s’enrichit d’un moteur d’analyse plus performant et élargit le domaine de recherche des agents malveillants. Selon l’éditeur, c’est le “parfait complément” aux logiciels antivirus et au firewall.

De plus, la bêta 2 fonctionne désormais sur les serveurs. Il intègre désormais des fonctions heuristiques (analyse comportementale des agents sur le système) et sait explorer les fichiers archives (zip, rar, iso…) tout en sachant bloquer l’exécution de spyware en vol, exécuté directement à partir d’Internet Explorer, par exemple. Dommage que Microsoft n’ait pas encore décidé de décliner en langue française son application.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur