Microsoft prend une licence du Flash Lite d’Adobe pour Windows Mobile

Mobilité

L’éditeur de Redmond doit intégrer Flash Lite d’Adobe à Windows Mobile. Contrairement à Apple qui l’a rejeté pour son iPhone.

Boudée par Apple, la technologie Flash vient d’être adoptée par Microsoft, qui doit intégrer la version 3 du player Flash Lite d’Adobe à son système d’exploitation Windows Mobile. L’intégration est perçue comme un signe d’ouverture de la part du géant de Redmond, qui a déjà développé sa propre technologie de client riche (Silverlight), à savoir un environnement local où sont exécutées des applications Web. Et un environnement qu’il compte de plus en plus étendre aux mobiles.

Dans un communiqué diffusé le 17 mars 2008, Adobe précise que Microsoft a pris une licence de son logiciel Flash Lite pour faciliter la visualisation de contenus Flash via son navigateur Internet Explorer Mobile, dans “les prochaines versions” des téléphones tournant sous Windows Mobile. Microsoft a également pris une licence pour Adobe LE (Light Edition), une version allégée de son application de visualisation des fichiers PDF.

L’accord qui a été conclu prévoit que Microsoft pourra offrir ces deux logiciels aux équipementiers télécoms produisant des terminaux tournant sous Windows Mobile (Microsoft leur aurait vendu 11 millions de licences sur son exercice 2007, un chiffre qu’il compte porter à 20 millions sur l’année 2008).

Enfin, à noter que cet accord pourrait lui offrir un avantage concurrentiel face à Apple. Microsoft offrira en effet un accès à des applications Internet riche (RIA) en Flash sur les terminaux Windows Mobile, tandis que l’iPhone d’Apple restera incompatible avec ce type d’applicatifs. Reste que Microsoft et Adobe sont restés très discrets sur les délais et les modalités d’intégration de Flash Lite à Windows Mobile.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur