Microsoft pourrait refaire Surface en 2014

EntrepriseMobilitéTablettes
surface-pro-microsoft-tablette

Sans fixer d’échéance, Microsoft a inscrit sur ses tablettes une mise à niveau de la gamme Surface. La feuille de route présentée aux partenaires suggère que les deux modèles (Pro, RT) seront concernés d’ici l’année prochaine.

Un renouvellement de la gamme Surface est à prévoir pour 2014.

C’est tout du moins ce que suggère la feuille de route présentée par Microsoft à l’occasion de sa conférence partenaires tenue à Houston du 7 au 11 juillet.

A l’heure d’annoncer la couleur d’une année placée sous le signe de l’innovation “tous azimuts”, la firme de Redmond est restée peu évasive quant à la tournure de son offensive sur le marché des tablettes, mais elle a laissé entrevoir à plusieurs reprises des ambitions en la matière.

Quand bien même le discours s’est globalement porté sur les solutions, avec en tête de liste du BI pour Office 365 et des nouveautés dans le cloud, le hardware est effectivement apparu comme une priorité à court terme.

Entre Windows 8, Skype, Dynamics CRM, Windows Phone, Bing, Office, la Xbox One, Azure et Windows Server, la marque Surface a été régulièrement mentionnée durant la présentation donnée par le directeur des opérations Kevin Turner.

Microsoft n’a pour l’heure esquissé guère que des pistes de réflexion, mais ses travaux pourraient en premier lieu se concentrer sur les processeurs.

Les deux modèles de Surface actuellement commercialisés sont respectivement pourvus de SoC Nvidia Tegra 3 (4 coeurs ARM Cortex-A9 à 1,3 GHz) et Intel Core i5-3317U (bicoeur à 1,7 GHz).

Leurs successeurs sont pressentis pour embarquer des puces plus puissantes – notamment en termes de performances graphiques – et moins énergivores.

La prochaine Surface Pro s’accommoderait en l’occurrence d’un processeur Intel Core de 4e génération (Haswell), pressenti pour aller de pair avec Windows 8.1.

Cette osmose entre matériel et logiciel devrait redistribuer les cartes de la gestion d’énergie, avec un système de contrôle de la consommation qui s’appliquera à tout le système : stockage, ports d’extension, bus USB…

Quant au GPU, il améliorera la rasterisation (conversion d’images vectorielles en bitmap) et le sampling, avec un support d’OpenGL 4.0 et DirectX 11.1.

Côté Surface sous architecture microprocesseur ARM, on s’orienterait vers une puce Qualcomm Snapdragon 800, positionnée sur le créneau du Tegra 4 et dotée du support de la connectivité LTE.

Gravée en 28 nm, elle possède 4 coeurs Krait 400 cadencés à 2,3 GHz et un GPU Adreno 330 qui prend non seulement en charge la restitution UltraHD (4K), mais aussi l’affichage sans fil (Miracast).

The Verge s’est laissé dire que de nouveaux accessoires accompagneront ces tablettes, notamment des housses à induction. Microsoft a en revanche déjà écarté à plusieurs reprises l’idée d’une station d’accueil.

Pour rappel, les configurations des versions actuelles :

– Surface “RT” : 680 g pour 9,4 mm d’épaisseur ; écran TFT de 10,6 pouces en 1366 x 768 points (148 ppp) ; 32 ou 64 Go de stockage et 2 Go de RAM.

– Surface Pro : 907 g pour 13 mm ; écran IPS de 10,6 pouces en Full HD (208 ppp) ; 64 ou 128 Go de stockage et 4 Go de RAM.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien Microsoft ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur