Microsoft restructure : la sécurité IT et la recherche dans la Silicon Valley sont affectées

ManagementRégulationsRessources humaines
restructuration-microsoft-securite-centre-r&d-silicon-valley

En fin de semaine dernière, Microsoft a annoncé un nouveau pan de 2100 suppressions de postes.

Microsoft réajuste son effectif et supprime 2100 postes au sein de son organisation. Dans le plan de restructuration révélé jeudi, la branche Trustworthy Computing Group, qui faisait partie des services de sécurité IT de la firme, serait particulièrement affecté.

Créée en 2002 en réaction à la propagation de malware (Code Red et Nimda), elle avait vocation à mettre l’accent sur des volets comme la confidentialité des données, la fiabilité et les meilleures pratiques associant business et sécurité. Cette branche TWC serait démantelée pour être fondue dans la division Cloud & Enterprise et la direction des affaires juridiques et institutionnelles de la firme.

En juillet dernier, Microsoft avait déjà annoncé une première vague de licenciements de 13 000 personnes. Ces coupes dans la masse salariale coïncident avec l’arrivée des 30 000 employés de la division Terminaux & Services de Nokia au sein du groupe, rappelle Silicon.fr. Plus globalement, Microsoft avait annoncé son intention de supprimer 18 000 emplois (soit 14% de ses effectifs), d’ici 2015.

Selon GeekWire, Microsoft compte également fermé son laboratoire de la Silicon Valley. Localisé à Mountain View (donc près de Google), le centre R&D avait été créé en août 2001 et son effectif tournerait autour de 75 chercheurs.

———————–
Quiz : Connaissez-vous vraiment Microsoft ?
———————–


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur