Microsoft s’appuie sur Systran pour les traductions Live

Mobilité

Avec Windows Live Translator, Microsoft entend rejoindre Google dans les
services en ligne de traduction automatique.

Dans la foulée de l’annonce de son pack Windows Live, Microsoft a discrètement enrichi son portail Live d’un nouveau service. De traduction en l’occurrence.

Encore en version bêta, Windows Live Translator se propose de traduire du texte anglais dans des langues étrangères et inversement. Anglais-français, anglais-allemand, anglais-japonais, anglais-arabe… une douzaine de langues sont supportées.

La traduction de ou vers l’anglais prédomine de manière quasi exclusive. On y trouve cependant un timide allemand-français en fin de liste. Les offres de versions devraient s’étoffer au fil du temps. Rappelons à sa décharge que Live Translator est pour le moment proposé en bêta.

Limitée à 500 mots

Le service s’en ressent puisque la traduction de texte est limitée à 500 mots. Heureusement, il est possible de traduire une page Web entière en indiquant simplement son adresse. Le résultat s’effectue par comparaison des deux versions, l’originale et la traduite, affichées côte à côte. Le manque de place qui en résulte sur l’écran nuit à la lisibilité. Notamment sous Firefox ou l’ascenseur horizontal restait inactif lors de nos rapides essais.

Microsoft s’appui sur la technologie Systran, éditeur français de solutions de traduction automatique, pour fournir son service. Une technologie qui fournissait déjà le moteur AltaVista dans les années 90 avec son service Babel Fish. Live Translator vise notamment à concurrencer Google Translate développé, lui, en interne.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur