Microsoft et les smartphones : sur les traces de BlackBerry ?

MobilitéOS mobilesSmartphones
microsoft-fin-lumia
5 1

Comment Microsoft gère-t-il le dossier Windows 10 Mobile ? On perçoit peu de liant entre les propos du top management et ceux de la branche française.

Fin de parcours, prise de recul, continuité… ou rien de tout cela ? Difficile de décrypter l’avenir des Windows Phones chez Microsoft.

À l’heure où le top management du groupe réaffirme, dans le cadre de la conférence Ignite organisée à Atlanta, son engagement vis-à-vis de l’écosystème Windows 10 Mobile, y compris sur le développement de nouveaux terminaux, les propos sont plus mesurés chez Vahé Torossian.

Le nouveau président de Microsoft France évoque un « saut technologique » : la firme ferait le pari de sortir pendant quelques années du marché grand public, pour se concentrer sur les entreprises en attendant un « changement de paradigme », selon Le Point.

Reculer pour mieux sauter ?

On aura relevé, ces derniers mois, plusieurs signaux allant dans le sens d’une mise en retrait.

Outre les licenciements massifs chez Nokia et ce communiqué du mois de mai qui laissait supposer d’un passage de témoin aux partenaires OEM sur le volet hardware, Satya Nadella lui-même avait évoqué, au mois de juin devant la SEC (Securities and Exchange Commission, gendarme des marchés financiers aux États-Unis), un « focus sur le monde de l’entreprise ».

Au printemps, un e-mail attribué à Terry Myerson avait semé le doute. Le patron de la division « Windows & Devices » y expliquait à ses équipes qu’il existait toujours une feuille de route pour des appareils sous Windows 10 Mobile et que Microsoft travaillait sur la prochaine génération de produits, notamment des téléphones sous architecture microprocesseur ARM.

Stop ou encore ?

Le premier éditeur mondial a tenu un discours similaire à l’occasion de l’Ignite, allant à l’encontre du témoignage d’un employé qui a récemment laissé entendre que la fin de la gamme Lumia serait officialisée en décembre – on pourrait le penser, vu les nombreuses remises consenties ces derniers temps sur les quatre modèles qui composent la gamme (550, 650, 950 et 950 XL).

Dans la pratique, Microsoft assure toujours la prise en charge des Windows Phones et le développement de Windows 10 Mobile, soutenu par le programme « Insider ».

L’activité est moins dynamique sur le plan commercial : avec 1,2 million de Lumia vendus entre le 1er avril et le 30 juin 2016, Microsoft a signé son pire trimestre en volume depuis plus de quatre ans, loin du pic à 10,5 millions d’unités affiché au 4e trimestre 2014. Cela se ressent sur les résultats financiers.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur