Microsoft Teams : la riposte s’organise contre Slack et Workspace by Facebook

MarketingSocial Media
4 21

Microsoft Teams représente un nouvel outil collaboratif avec messagerie instantanée qui cible les entreprises. Une manière de contrer Slack mais aussi Workspace by Facebook.

Microsoft a profité d’un événement spécial à New York pour lever officiellement le voile sur Teams. Regroupant plusieurs outils, il s’agit d’un service de messagerie destiné aux entreprises.

Le modèle est calqué sur celui de Slack avec des fonctions similaires, tels que les canaux de discussion par thème, l’échange de fichiers…Cette start-up californienne édite une solution de messagerie instantanée en mode collaboratif appréciée par les entreprises.

Slack ne s’y est d’ailleurs pas trompé et a anticipé l’annonce de Microsoft par la publication d’une pleine page dans le New York Times. Si la startup se dit « vraiment enthousiasmée d’avoir un concurrent », elle témoigne là également de son inquiétude.

Pour Microsoft, il s’agit aussi de réagir face à la montée en puissance de l’outil collaboratif Workspace by Facebook désormais officialisé.

Teams est placé sous le signe de la collaboration et de la productivité. « Microsoft Teams est une nouvelle expérience qui  fédère les personnes, les conversations et le contenu avec les outils dont les équipes ont besoin. De sorte qu’ils puissent collaborer facilement pour produire plus »,  explique ainsi la firme de Redmond dans un billet de blog.

S’il se rapproche de Slack, Teams dispose de spécificités, telles que l’intégration « naturelle » avec les applications de la suite Office. Des documents de Word, Excel, Powerpoint, SharePoint, OneNote, Planner, Power BI et Delve peuvent être partagés, ou même édités en mode collaboratif.

Le partage de fichiers passe par OneDrive, tandis que le partage de calendriers y est prévu et que Planner permet de gérer la planification et l’attribution des tâches.

microsoft-teams_b

Microsoft précise bien que Teams est avant un tout un outil de communication avec pour colonne vertébrale la discussion instantanée pour les équipes. Si les conversations sont visibles par toute l’équipe, il est également possible de s’entretenir en privé.

Skype est également profondément intégré, de sorte que les collaborateurs puissent communiquer vocalement ou par conférences vidéo. Teams est aussi bâti pour Office 365 Groups.

La solution de Microsoft se distingue également grâce aux « Threaded Conversations » qui permettent de répondre simplement à un message dans un canal de communication en cliquant sur le bouton « Reply ». Le fil de discussion alimenté par les utilisateurs devient alors une suite de messages consécutifs, à l’image des commentaires de Facebook ou de Disqus.

Les utilisateurs pourront aussi, à leur guise, personnaliser leur espace de travail grâce à des API ouvertes. L’interaction avec des services tiers se fait à l’aide des mêmes connecteurs que pour Exchange, assurant ainsi les mises à jour et notifications de services comme Twitter ou GitHub.

Le support de Microsoft Bot Framework est aussi de la partie, permettant aux développeurs d’injecter des agents conversationnels dans Teams.

Mais, Microsoft a également pris soin de mettre en place le programme Microsoft Teams Developer Preview. Il permet aux développeurs d’étendre les possibilités de Teams. L’intégration de services de plus de 150 partenaires (dont Zendes, Asana, Hootsuite, Intercom…) est déjà programmée dès le lancement de la version finale au premier trimestre 2017. On retrouve là le même schéma d’extension qui a garanti le succès de Slack.

Microsoft précise qu’il ne s’agit que de la « première étape » destinée à fournir le degré de personnalisation attendu par les utilisateurs ainsi que les outils et le support nécessaires aux développeurs de sorte qu’ils intègrent leurs applications dans Teams.

L’aspect sécurité n’est pas oublié puisque toutes les données sont chiffrées dans Teams, avec la compatibilité annoncée des standards de clé adossés aux certifications EU Model Clauses, ISO 27001, SOC 2, HIPAA, FERPA… Microsoft assure qu’il ne dispose pas d’accès aux données des entreprises clientes.

La firme de Redmond a ajouté une dimension multi-supports avec un accès sur tous les appareils (ordinateurs, smartphones, tablettes…) grâce à des moutures de Teams sur Windows, Mac, Android, iOS et Web.

Pour l’heure, Teams est disponible en bêta dans 181 pays en 18 langues avec les abonnements à Office 365 Enterprise et Business. Sa disponibilité générale est prévue pour le premier trimestre 2017.

Initialement, Microsoft aurait cherché à mettre la main sur Slack pour 8 milliards de dollars. Mais, cette perspective aurait été rejetée par Satya Nadella (CEO) et Bill Gates (co-fondateur de Microsoft). Depuis, Microsoft s’est tourné vers une autre proie : LinkedIn…

Vidéo promotionnelle de Teams :

(Crédit photo : @Microsoft)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur