Microsoft : une défaillance DNS se répercute sur Windows Live

Cloud

Le cloud est en petite forme cette semaine. Après l’incident Google Docs survenu mardi, ce sont les services Windows Live de Microsoft qui ont connu une interruption de services.

Ce matin, à l’aube (il était 4 heures à Paris), Microsoft a décelé une erreur de DNS qui a touché plusieurs heures durant l’ensemble de l’écosystème Windows Live.

Des 360 millions d’utilisateurs de la messagerie Hotmail, il est difficile d’évaluer la proportion qui a été touchée.

Leur boîte mail était inaccessible, au même titre que leurs documents stockés en ligne via les outils bureautiques collaboratifs de la suite Office.

Sur le blog officiel de la Windows Team de la firme de Redmond, un court billet d’information a été posté à la hâte (et mis maintes fois à jour).

On y trouve des échos d’internautes des quatre coins du monde.

En cas de baisse de régime, les pannes de services cloud prennent rapidement une dimension internationale.

C’est la deuxième alerte cloud de Microsoft en moins d’un mois.

En outre, elle ne s’est pas restreinte au territoire nord-américain, contrairement au premier incident recensé.

Une question de paramétrage du système de noms de domaine, selon Microsoft.

Il a fallu diffuser les changements de configuration DNS dans le monde entier pour rétablir le service“, explique l’éditeur.

D’où un rétablissement plus ou moins prompt en fonction des usagers. Les moins chanceux ont dû patienter quelques heures supplémentaires, jusqu’à ce midi.

Plus tôt dans la semaine, Google Docs, suite bureautique dans le cloud, a fait l’objet d’une interruption de service qui avait duré au moins une heure

Windows problème cloud


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur