Microsoft verrouille ses positions sur Android avec l’acquisition de Double Labs

EntrepriseFusions-acquisitions
3 3

Microsoft vient discrètement de faire l’acquisition de Double Labs, une start-up connue pour son application d’écran de verrouillage alternatif pour Android.

Microsoft poursuit ses emplettes avec, cette fois-ci l’acquisition de Double Labs, comme le révèle Business Insider. La start-up s’est illustrée avec son application Android dénommée Echo Lockscreen (« Echo Verrouillage Notification » dans sa mouture en français).

Basée à Palo Alto dans la Silicon Valley, elle a développé cet écran de verrouillage alternatif pour la plate-forme mobile de Google. L’application a largement été couronnée de succès avec un nombre de téléchargements compris entre 1 et 5 millions, comme indiqué sur le Google Play Store.

En distillant « intelligemment » les notifications, elle a pour objectif d’apporter des informations pertinentes aux mobinautes qui déverrouilleront dès lors beaucoup moins leur téléphone ou tablette pour accéder à ses innombrables informations qui se succèdent tout au long de la journée.

Dans cette optique, l’utilisateur peut personnaliser tout ce qui apparaît à l’écran lorsque celui-ci est verrouillé. Les notifications sont classées suivant quatre catégories (priorité, social, travail et médias) dans un objectif d’accès rapide aux informations.

Suite à cette acquisition, Microsoft se retrouve donc éditeur de deux applications de remplacement de l’écran de verrouillage sur Android.

En effet, l’an passé, sa division baptisée Garage spécialisée dans l’innovation et la recherche a lancé Microsoft Next pour Android. Assez similaire dans ses fonctionnalités à Echo Lockscreen, elle cible aussi l’accès rapide aux notifications, raison principale des multiples déverrouillages de smartphones au cours de la journée.

Si Android semble être devenue une plate-forme de prédilection pour Microsoft, c’est qu’elle offre un large accès à l’OS (en comparaison d’iOS), soit autant de leviers permettant une certaine personnalisation.

Pour Microsoft, Android est donc un terrain d’expérimentation idéal pour développer des concepts et des idées, avant de les porter sur Windows Phone par exemple. Pour couronner le tout, ce vecteur de test bénéficie de la plus grande base d’utilisateurs qui soit parmi tous les OS mobiles.

Avec le retour d’information inhérent à une telle exposition, Microsoft est ainsi en mesure d’évaluer la pertinence de telle ou telle fonctionnalité et de peaufiner le modèle. A titre d’exemple, Echo Lockscreen a déjà reçu plus de 51 000 commentaires sur le Google Play (avec une note moyenne de 4,2/5).

On retrouve là la politique de Microsoft qui veut minimiser les risques liés à l’introduction de nouveautés. Satya Nadella, le P-DG de Microsoft, n’est pas étranger à cette volonté de prêter l’oreille aux désidérata du public. L’écueil rencontré avec Windows 8 a également poussé la firme de Redmond à se tourner toujours plus vers les utilisateurs.

Ainsi, dès septembre 2014, Microsoft lançait un programme baptisé « Insider Program » afin de permettre aux utilisateurs finaux de tester en avance de phase les Technical Previews de Windows 10.

L’objectif était alors de peaufiner par petites touches successives les pourtours de Windows 10. Cet objectif semble avoir été atteint au regard du très bon accueil reçu par cette nouvelle mouture de Windows.

C’est aussi la volonté de s’investir dans le terrain de la mobilité qui transparait là. Avec une part de marché globale encore anecdotique, Windows Phone n’a pas permis à Microsoft d’être un acteur majeur dans le secteur de la mobilité.

Récemment, Microsoft a mis la main sur d’autres développeurs d’applications populaires, tels que Acompli (qui a permis de refondre l’application Outlook), Sunrise (connue pour son application de calendrier) ou encore 6WunderKinder (à qui l’on droit l’application de to-do-list Wunderlist).

Echo Lock Screen :

Next Lock Screen :


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur