Microsoft veut de nouveau racheter Yahoo, mais à moitié prix

Microsoft proposait plus de 45 milliards de dollars pour acquérir Yahoo en 2008. Trois ans plus tard, il s’apprêterait à faire une nouvelle offre, mais cette fois comprise entre 20 et 23 milliards de dollars.

résultats-finance-financier-bénéfice-perte-comptes

Les rumeurs se précisent : Microsoft est de nouveau dans la course pour racheter Yahoo. Mais contrairement à 2008, la firme de Redmond n’y va pas seul, et compte bien en obtenir un bon prix.

Selon le Wall Street Journal, Microsoft se serait associé au fonds d’investissement Silver Lake Partners et au fonds de pension Canada Pension Plan Investment Board pour faire une offre d’acquisition du portail Internet Yahoo.

Les sources anonymes du journal croient savoir que Microsoft fournira plus de 50% du capital, et que l’offre se situera entre 16 et 18 dollars par action.

Yahoo serait alors valorisé entre 20,20 et 22,73 milliards de dollars. Soit moitié prix comparé à l’offre de Microsoft de 2008, qui proposait alors 47,5 milliards de dollars pour le portail Web.

Interrogé ce matin lors du sommet Web 2.0 de San Francisco, le P-DG de Microsoft, Steve Ballmer, a expliqué que « parfois, vous êtes chanceux » pour répondre à la question « êtes-vous heureux de ne pas avoir acheté Yahoo [en 2008] » rapporte CNN.

Il a tout de même précisé que Yahoo a toujours « beaucoup d’atouts en sa faveur. »

Jerry Yang, le co-fondateur et ancien P-DG de Yahoo qui avait contré l’OPA de Microsoft et membre actuel du conseil d’administration, a de son côté déclaré à la conférence AsiaD que son entreprise « n’a pas l’intention de se vendre, mais a l’intention d’étudier toutes ses options » cite All Things Digital, organisateur de la conférence.

« Je pense que Microsoft est un partenaire très important pour nous« , précise-t-il tout de même, en référence à l’accord qui a vu Bing devenir le moteur de recherche par défaut de Yahoo, complété par un accord sur la publicité. Bien que l’accord ne se soit pas développer « comme les gens de Microsoft l’espéraient. »

L’entreprise fondée par Bill Gates n’est pas seule sur les rangs pour s’emparer de Yahoo, et surtout de ses actifs asiatiques en pleine croissance. Le portail possède effectivement des parts importantes dans le chinois Alibaba et dans Yahoo Japan.

9 fonds d’investissement, complétés par Alibaba lui-même, voudraient racheter le portail Internet et séparer son cœur d’activité aux États-Unis et ses participations asiatiques.

Logo : © Archerix – Fotolia.com

Derniers commentaires



0 replies to Microsoft veut de nouveau racheter Yahoo, mais à moitié prix

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

23:16:05