Microsoft virtualise la Terre

Mobilité

Microsoft suit les traces de Google et lance à son tour son outil de géolocalisation cartographiée. En version bêta limitée au seul territoire américain.

Alors que Google est déjà sur la lune (voir édition du 20 juillet 2005), Microsoft poursuit les développements terrestres de son moteur de recherche en y ajoutant des services de géolocalisation et de cartographie. En début de semaine, MSN a lancé Virtual Earth. En version bêta pour le moment. Le service se limite au seul territoire continental des Etats-Unis. Même Porto Rico, pourtant un “État libre associé aux États-Unis”, est traité comme le reste du monde, à savoir un zoom limité au niveau régional et, évidemment, aucune possibilité de recherche dans l’annuaire.

Comme son concurrent Google Maps (qui s’est récemment enrichit d’un mode “mixte” à ses vues “carte” et “satellite”), Virtual Earth permet de localiser un commerce, une entreprise ou simplement un lieu puis d’en visualiser les détails grâce à des vues satellites dans lesquelles on peut zoomer. Sur certaines images, on distingue parfaitement les voitures sur une autoroute. Un mode se limitant à une présentation sous forme de carte est également proposé via les technologies MapPoint de Microsoft. Les images de vues sont issues de TerraServer-USA. MSN Virtual Earth propose également “Locate Me”, un outil d’auto-géolocalisation qui permet aux internautes mobiles qui se connectent à un point d’accès Wi-Fi de les situer sur la carte.

Des vues aériennes plus détaillées prochainement

Rappelons qu’il s’agit pour l’instant d’une version bêta. Microsoft promet, dans les mois qui viennent, d’améliorer la qualité des photos en utilisant des vues prises d’avion à 45 ° et fournies par Pictometry International. Des petits malins ont d’ailleurs trouvé quelques bugs dans les photos de la version actuelle. Ainsi, les Twin Towers de New York (détruites le 11 septembre 2001 lors des attentats terroristes) continuent d’apparaître sur les photos de Virtual Earth. En revanche, les bureaux d’Apple sont absents de Cupertino. Autre bizarrerie, sur le sol français cette fois, la Bourgogne est désignée par “Burgundy” alors que les autres régions conservent leurs noms français. Autant de bugs qui devraient disparaître avec la version finalisée.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur