Mobile World Congress : Barcelone sous le charme d’Android

Mobilité

Constructeurs et opérateurs confirment leur soutien à l’OS pour téléphone mobile de Google qui pourrait équiper 2 % des terminaux d’ici fin 2008.

A l’occasion du Mobile World Congress de Barcelone (11 au 14 février 2008) plusieurs constructeurs ont manifesté leur intérêt envers Android, le système d’exploitation pour téléphone mobile de Google. A commencer par Samsung.

Le constructeur coréen est le premier à annoncer, ce lundi 11 février au matin, qu’il présenterait des terminaux mobiles équipés d’Android. Sans préciser le types de modèles, ni leur nombre. Cependant, les premiers “Gphone” (en fait, des terminaux mobile sous l’OS Android) sous la marque Samsung ne devraient pas arriver sur le marché avant début 2009. Entretemps, le constructeur sud-coréen se concentrera sur l’édition de quatre ou cinq téléphones mobiles WiMax dans le courant de l’année.

Un grand coup d’accélérateur

Plus concrètement, ARM, designer de semi-conducteurs d’origine britannique, devait faire la démonstration d’un terminal fonctionnant sous l’OS mobile ouvert de Google, dérivé de Linux. L’objectif est de montrer comment Android s’en sort sur un téléphone doté d’un processeur ARM et de mettre en confiance les constructeurs et opérateurs tentés par la nouvelle plate-forme. Les puces ARM supportent notamment Linux parmi les autres OS pour téléphones mobiles.

ARM n’est pas le seul architecte de puces mobiles intéressé par Android. Texas Instrument (TI) devait également démontrer à Barcelone les avantages de l’environnement mobile de Google sur une puce prototype OMAP850.

Le support d’Android par ARM et TI, notamment, devrait donner un grand coup d’accélérateur à l’OS de Google. D’autant que la société de Mountain View n’hésite pas à attirer les développeurs à coup de millions de dollars.

La concurrence de Linux

Les applications seront effectivement indispensables à Android pour se tailler une présence sur le marché des OS mobiles encombré par Windows Mobile, Symbian et PalmOS essentiellement.

L’OS open source de Google devra également affronter la concurrence de Linux qui se concrétise à travers la distribution LiMo, laquelle devrait motoriser les futurs terminaux de de LG et Samsung (ce dernier semble s’investir sur tous les fronts des systèmes innovants).

Outre Samsung, le constructeur HTC a également annoncé son soutien à Android qui compte une trentaine de partenaires membres de l’Open Handset Alliance (OHA). Les opérateurs T-Mobile (Deutsche Telekom), China Mobile (Chine), NTT DoCoMo (Japon), KDDI (Japon) et Telefonica (Espagne) ont fait part de leurs intérêts pour Android.

Les premiers “Gphone” devraient faire leur apparition dans le courant de l’été. Le cabinet Strategy Analytics estime que les téléphones sous Android s’accapareront 2 % du marché dès la fin 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur