Mobinil : France Telecom devra toujours composer avec Orascom

Cloud

En Egypte, France Telecom et Orascom devraient adopter un nouveau pacte d’actionnariat concernant Mobinil et mettre fin à un conflit qui dure depuis trois ans.

France Telecom et Orascom Telecom indiquent avoir trouvé un nouveau projet d’accord à propos du contrôle de Mobinil en Egypte.

“Cet accord, (…) qui sera finalisé dans les prochaines semaines, mettra un terme définitif au différend qui oppose les deux groupes à propos de leur participation respective” dans l’opérateur égyptien (numéro un avec 26 millions de clients).

Une lutte d’influence qui dure depuis trois ans et qui a tourné en conflit devant plusieurs juridictions en charge de gérer les conflits commerciaux du pays.

Encore la semaine dernière, un tribunal avait confirmé la suspension de l’OPA de France Telecom sur ECMS (structure de contrôle de Mobinil) à la demande d’Orascom Telecom.

Pour sortir de l’impasse, un nouvel accord a dû être esquissé entre les deux parties.

Il faut bien lire le communiqué de presse commun : “les deux opérateurs de télécommunications vont désormais poursuivre leur partenariat sur de nouvelles bases, dans le cadre d’un nouveau pacte d’actionnaires amendé au niveau de la holding mais sans aucune modification à la répartition du capital ou aux droits de vote”.

Par conséquent, l’idée d’une prise de contrôle intégrale de Mobinil par France Telecom semble écartée.

Un consensus sous forme d’un nouveau pacte d’actionnaires aurait été trouvé avec l’implication directe de Naguib Sawiris, Président d’Orascom Telecom, et de Stéphane Richard.

Le directeur général du groupe France Telecom a trouvé ce dossier embarrassant en prenant pleinement ses nouvelles fonctions en mars.

Dans le prolongement de cet accord, il a été entendu que le service d’accès LINKdotNET, filiale d’Orascom Telecom, sera intégré dans la structure ECMS-Mobinil pour développer ses services Internet haut débit.

“L’accord présenté aujourd’hui mettra un terme à l’ensemble des différends entre les actionnaires”, précise le communiqué de presse.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur