Moneo de plus en plus multi-services sur Paris

Mobilité
Information - news

Le porte-monnaie électronique est accepté dans un bouquet élargi de services municipaux de la capitale.

La municipalité de Paris a décidé d’étendre l’usage du porte-monnaie électronique Moneo aux piscines, tennis municipaux, restaurants universitaires et expositions temporaires. Parallèlement, l’équipement des horodateurs du système Moneo se poursuit, “conformément au calendrier annoncé fin 2005”.

Depuis le 15 mars, 12 arrondissements fonctionnent avec le paiement Moneo. D’ici juin 2006, l’ensemble des arrondissements de Paris accepteront ce mode de règlement, qui vient en complément de la Paris-Carte.

Le déploiement de Moneo, assuré par la société française BMS (Billettique Monétique Services), a débuté en 2001. Ce paiement électronique est accepté depuis trois ans sur l’ensemble du territoire français. A ce jour, une vingtaine de villes françaises sur les 50 qui acceptent le paiement Moneo sont localisées en région parisienne.

Un démarrage poussif

Sur son site Web, Moneo recense un million d’utilisateurs, 57 millions de paiements depuis sa création et 100 000 commerçants affiliés. Mi-2005, Moneo recensait 400 000 paiements par mois. Mais UFC-Que Choisir garde ce porte-monnaie électronique dans son collimateur, considérant que ce service manque d’intérêt. Lors de son lancement grand public en 2002, l’association de défense des consommateurs avait appelé au boycott de ce produit.

Le porte-monnaie électronique Moneo est distribué par les principales banques françaises. Il est disponible sur la plupart des cartes bancaires en option. Il faut en demander l’activation si l’on veut profiter de ses services. Il est rechargeable dans une agence bancaire, un bureau de poste ou chez un commerçant. Il existe aussi des cartes Moneo indépendantes des cartes bancaires, exclusivement dédiées au règlement des petits achats.

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur