MongoDB : dix ans d’âge et des envies de Bourse

Bases de donnéesBourseData-stockageEntreprise
mongodb-ipo

L’éditeur du système de gestion de bases de données MongoDB vise le Nasdaq. Son prospectus d’IPO donne quelques indicateurs financiers et actionnariaux.

« Nous pourrions aussi utiliser une partie des produits de cette opération pour réaliser des acquisitions ou des investissements stratégiques dans des sociétés ou des technologies, bien que nous n’en ayons pas l’intention actuellement. »

L’opération en question, c’est l’introduction en Bourse que vise MongoDB.

Un prospectus a été remis ce jeudi 21 septembre 2017 à la Securities and Exchange Commission, gendarme des marchés financiers aux États-Unis.

L’éditeur américain, à l’origine d’un système de gestion de bases de données, vise une IPO sur le Nasdaq, sans toutefois préciser, pour l’heure, le montant qu’il cherche à lever.

D’autres éléments ne sont pas rendus publics, en vertu du « Jumpstart Our Business Startups Act », loi de 2012 qui concerne les sociétés dont le chiffre d’affaires annuel est inférieur à 1 milliard de dollars.

MongoDB entre effectivement dans cette catégorie avec, sur son exercice fiscal 2017 (achevé le 31 janvier), des revenus à 101,4 millions de dollars, contre 65,3 millions en 2016 (+ 55 %) et 40,8 millions en 2015.

Dans le même temps, les pertes se creusent, passant de 73,5 millions en 2016 à 86,7 millions en 2017, le déficit cumulé avoisinant les 400 millions, pour environ 100 millions en trésorerie.

MongoDB, qui avait lancé sa première offre commerciale en 2013 (« Enterprise Advanced »), revendique 4 300 clients* au 31 juillet 2017, contre 3 200 six mois plus tôt. Environ un tiers de son C.A. est réalisé hors des États-Unis.

La version open source (« Community Server »), disponible depuis 2009, a cumulé plus de 30 millions de téléchargements, affirme l’éditeur, qui mise par ailleurs sur l’offre cloud MongoDB Atlas lancée l’an dernier.

mongodb-architecture

Au bonheur de Sequoia Capital ?

Enregistré en 2007 dans le Delaware (État américain à la fiscalité avantageuse), mais établi à New York, MongoDB emploie 820 personnes, dont 211 en R&D. Jusqu’en 2013, la société s’appelait 10Gen, avant de prendre le nom de son produit.

Ancien de BMC Software, Dev Ittycheria, 50 ans, est président et CEO depuis 2014. Il a touché, bonus compris, près de 6 millions de dollars sur l’exercice fiscal 2017.

Dans l’équipe fondatrice, Eliot Horowitz, 36 ans, est CTO depuis 2008. Kevin Ryan, 53 ans, est président du conseil d’administration.

Ittycheria, Horowitz et Ryan détiennent respectivement 6,3 %, 5,8 % et 7,3 % du capital, pour des droits de vote équivalents.

L’actionnaire principal est Sequoia Capital, avec une participation de 16,9 %. Suivent les fonds Flybridge Capital (11,6 %) et Union Square Ventures (9,7 %), puis l’entrepreneur Dwight Merriman, à l’origine de DoubleClick… et de MongoDB.

Selon IDC, le marché mondial des logiciels de bases de données a pesé 44,6 milliards de dollars en 2016. Il est estimé à 61,3 milliards en 2020.

* Barclays et Goldman Sachs dans la finance, eBay et Staples dans le retail, Cisco et T-Mobile dans les télécoms, Adobe et Salesforce dans les technologies, etc.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur