Montre connectée : un million de Pebble écoulées

MobilitéSmartphones
pebble-smartwatch-appstore

Pebble prend une autre dimension avec des bons chiffres de ventes. La montre connectée de la start-up californienne veut poursuivre sur le terrain de l’innovation.

La montre connectée Pebble monte en puissance en termes de ventes, après avoir assuré le financement de ses activités.

Dans un entretien accordé à The Verge, le CEO Eric Migicovsky revendique un million de smartwatches livrées à fin 2014. Un volume qui a plus que doublé depuis mars 2014 (400 000 unités vendues à l’époque).

La baisse de prix et l’ajout de nouvelles fonctionnalités ont largement contribué à booster les ventes.

La société californienne propose actuellement deux versions de sa Pebble : le modèle de base à 129 euros et un autre baptisé Pebble Steel plus premium au tarif de 229 euros. Cette dernière dispose en plus d’un écran Gorilla Glass et d’un corps en acier inoxydable, le bracelet en métal étant proposé en option.

Pebble a profité de l’engouement suscité par l’électronique à porter sur soi (wearable technologies) et surtout par les montres connectées (smartwatch).

Elle surfe sur l’OS Android Wear de Google. D’autres montres connectées évoluent sous cette plateforme : Motorola, Samsung, LG, Sony et Asus.

Pebble a su placer la barre très haut. Grâce à son écran e-paper, elle bénéficie d’une autonomie de 7 jours, alors que l’autonomie des smartwatches sous Android Wear dépasse à peine la journée.

L’écoystème de la Pebble bénéficie également de 6000 applications et watchfaces accessibles via un portail dédié ainsi que de 25 000 développeurs qui contribuent incessamment à l’enrichir dans le monde.

En janvier, la société a aussi lancé un émulateur basé sur le web. Il permet aux développeurs de créer et de tester des applications sans même avoir à installer de logiciel sur leur ordinateur.

Pebble, c’est aussi une smartwatch qui fonctionne indifféremment sous iOS et Android. On peut donc la synchroniser indépendamment avec un iPhone ou bien un smartphone Android.

Mais, Eric Migicovsky veut aller encore plus loin avec des nouveautés prévues en 2015. “Cela n’aura rien à voir avec ce qui existe aujourd’hui et ne ressemblera pas à ce qu’il y a sur smartphone”, assure le manager.

Il faudra effectivement un trésor d’ingéniosité face à l’Apple Watch qui arrivera en avril.

Le projet Pebble a vraiment d’emblée séduit les investisseurs. En 2012, la montre connectée avait récolté plus de 10 millions de dollars via la plateforme de crowdfunding Kickstarter.

En mai 2013, la start-up avait également effectué une levée de fonds plus classique de 15 millions de dollars avec CRV (Charles River Ventures).

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur