Montre connectée : comment Swatch veut défier l’Apple Watch

MobilitéSmartphones

Swatch va commercialiser une montre connectée d’ici 3 mois. Signe particulier : il ne sera pas nécessaire de recharger sa smartwatch, qui fonctionnera avec une pile.

Il y a encore deux ans, Nick Hayek ne voyait pas d’avenir pour les montres connectées. Changement de cap : le P-DG de Swatch vient de déclarer à Bloomberg qu’une montre connectée maison serait lancée d’ici 2 à 3 mois.

Elle sera alors en concurrence frontale avec l’Apple Watch qui devrait être commercialisée en avril prochain.

En raison de son domaine de prédilection, Swatch possède tout le savoir-faire et l’expérience pour développer une montre connectée novatrice.

Le groupe dispose de nombreux brevets, en particulier dans le domaine des piles et des batteries. La marque Tissot du groupe propose également depuis de nombreuses années des montres à écran tactile bardées de capteurs, leur permettant de jouer le rôle d’altimètre ou de boussole.

C’est toute cette technologie qui devrait être mise à profit dans la montre connectée de Swatch. Mais pas seulement puisque Nick Hayek annonce qu’elle pourra également jouer le rôle de dispositif de paiement mobile, à l’instar de l’Apple Watch.

C’est la technologie en champ proche NFC (Near Field Communication) qui sera mise à contribution. Le module NFC devrait d’ailleurs nicher dans le bracelet de la montre, ce qui facilitera le paiement d’un simple coup de poignet.

La montre fonctionnera de concert avec Android et Windows Phone, tandis qu’aucune mention d’iOS n’a été faite au cours de l’interview accordée à Bloomberg.

Swatch d’indiquer également qu’il ne sera pas nécessaire de recharger sa smartwatch, ce qui signifie qu’elle fonctionnera avec une pile.

Un véritable plus dans un secteur où l’autonomie moyenne n’excède pas la journée (ce devrait aussi être le cas pour l’Apple Watch), exception faite de la Pebble (un million d’unités écoulées), dont l’autonomie flirte avec la semaine, grâce à sa technologie d’écran e-paper.

C’est effectivement bien l’écran qui fait fondre l’autonomie comme neige au soleil. A cet effet, Withings a innové en la matière avec sa montre Activité qui dispose d’un cadran à aiguilles avec verre tactile plutôt qu’un écran LCD ou OLED.

On peut imaginer que la smartwatch de Swatch ne sera donc pas équipée d’un tel écran trop énergivore.

Swatch pourrait aussi réserver des surprises au niveau des tarifs, alors que ceux de l’Apple Watch devraient commencer à 350 euros.

Outre Swatch, la société Tag Heuer du groupe LVMH lancera également sa propre montre connectée dans le courant de l’année.

Le marché des smartwatches s’annonce florissant : 10 milliards de dollars d’ici 2018 selon une étude CitiGroup. La moitié de l’offre sera proposée par des fabricants traditionnels de montres ayant  effectué le virage des accessoires connectés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur