Motorola : méli-mélo entre réorganisation interne et croissance externe

Mobilité

D’un côté, l’équipementier remodèle sa division réseaux domestiques et, de l’autre, il rachète AirDefense, spécialiste de la sécurité des réseaux sans fil.

Motorola poursuit sa réorganisation en interne. En février, l’équipementier télécoms américain avait décidé de scinder ses activités en deux entités autonomes (terminaux mobiles d’un côté et haut débit-solutions mobiles de l’autre).

Désormais, il compte diviser en trois sa division réseaux domestiques, qui comprend les décodeurs télé et les nouveaux réseaux sans fil. Cette manoeuvre permettrait de faciliter des éventuelles scissions d’activités “appartement par appartement”.

Cela n’empêche pas l’équipementier de mener des opérations de croissance externe. Ainsi, le 28 juillet, il a annoncé le rachat d’AirDefense, un spécialiste de la sécurité des réseaux sans fil basé à Atlanta (Georgie). Le montant de la transaction n’a pas été communiqué.

Fort d’un portefeuille d’une trentaine de brevets, AirDefense s’attache plus particulièrement à développer des solutions de prévention d’intrusion sur les réseaux sans fil (wireless intrusion prevention solutions).

Ses clients – au nombre de 700 et plutôt orientés grands comptes – sont issus de domaines comme la santé et des organismes gouvernementaux. Une fois la transaction finalisée, la société, dont la création remonte à 2001, sera intégrée dans la division Enterprise Mobility business de Motorola.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur