Motorola met la main sur Code Warrior

Cloud

La division semi-conducteurs de Motorola veut racheter Metrowerks, société canadienne célèbre pour sa suite d’outils de développement Code Warrior, particulièrement répandue dans le monde Macintosh, et dont la version 5 pour Mac OS vient de sortir.

Difficile de savoir si la nouvelle fera plaisir à Steve Jobs ou pas : en tout cas, en se proposant de racheter l’éditeur canadien Metrowerks, Motorola, qui produit les processeurs PowerPC, étend un peu plus son emprise sur l’architecture Macintosh. Le produit vedette de Metrowerks, Code Warrior, est en effet la plate-forme de développement C, C++ et Java la plus répandue dans le monde Mac. La version 5 pour Mac OS, lancée en juillet dernier, intègre d’ailleurs nombre de nouveautés, dont le support de Mac OS X, avec notamment l’intégration de Carbon, un jeu d’interfaces de programmation qui permet de compiler du code source à la fois pour Mac OS 8.x et Mac OS X.

Mais en réalité, Motorola s’intéresse probablement moins à la version Mac de Code Warrior qu’à ses évolutions, Metrowerks ayant su au fil des ans adapter avec bonheur ses outils de programmation à la plupart des systèmes d’exploitation : Windows, Linux, Solaris, Palm OS, consoles de jeu (SonyPlayStation, Nintendo 64, Sega Dreamcast). Son expertise s’est également diversifiée dans les domaines de la programmation des micro-contrôleurs et des processeurs de signal (DSP). Une maîtrise du développement pour les systèmes embarqués (dans la téléphonie, la télévision numérique, l’automobile, etc?), pour lesquels Motorola cherche à promouvoir ses solutions DigitalDNA.

De fait, “nous avons l’intention de faire de Metrowerks une pièce maîtresse de nos solutions embarquées DigitalDNA”, affirme Hector de J. Ruiz, président de la division Semiconductor Products Sector de Motorola, dont Metrowerks deviendra une filiale.

Les intentions de Motorola, qui prennent la forme d’une offre publique d’achat pour un montant d’environ 95 millions de dollars, ont recueilli l’assentiment des dirigeants de Metrowerks, “enthousiasmés” disent-ils par cette opération.

L’avenir de Code Warrior pour Macintosh et ses évolutions futures ne semblent dans ce contexte nullement compromis, les développeurs pour la plateforme Apple formant encore aujourd’hui la plus grosse partie de la clientèle de Metrowerks. L’éditeur revendique 200000 utilisateurs de ses outils de développement dans 80 pays.

Pour en savoir plus : http://www.metrowerks.com (US)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur