Motorola, NEC et Panasonic dévoilent sept nouveaux téléphones Linux

Mobilité

Avec désormais 21 téléphones compatibles, la plate-forme Linux pour mobiles (LiMo) gagne du terrain.

Motorola, NEC et Panasonic ont dévoilé sept nouveaux téléphones portables basés sur la plate-forme logicielle LiMo (Linux pour mobiles). Cela porte à 21 le nombre de téléphones désormais disponibles dans ce format, tous signés par les mêmes fabricants. Bien qu’ils ne représentent qu’une infime proportion des téléphones disponibles actuellement sur le marché, les téléphones portables Linux devraient rapidement se banaliser.

Les fonctionnalités disponibles sur les nouveaux téléphones (Motorola Motozine ZN5, NEC Foma N906i, N906iμ, N906iL et N706i et Panasonic Foma P906i et P706iμ) dépendent de l’opérateur et du modèle lui-même. Elles incluent notamment le roaming 3G multibandes/HSDPA, une fonctionnalité GPS, la télévision mobile et une fonction avancée de diffusion vidéo en streaming, un système de paiement sécurisé et des fonctionnalités de messagerie avancées.

La fondation LiMo a été créée en janvier 2007 afin de promouvoir des normes ouvertes dans les logiciels pour téléphones mobiles. Elle multiplie les rivaux : Android, une autre association Linux comprenant Google et l’Open Handset Alliance, Symbian, détenu aujourd’hui par Nokia mais contrôlé par la Symbian Foundation pour être exploité comme un système d’exploitation open source et Microsoft Windows Mobile.

Vodafone, Orange et NTT DoCoMo font également partie des fondateurs de l’association LiMo, qui compte aujourd’hui Mozilla et LG parmi ses membres.

Traduction et adaptation de l’article Seven more LiMo phones de Vnunet.com en date du 4 août 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur