Motorola Solutions : le coup de pouce de Silver Lake ?

BourseEntrepriseGestion réseauxLevées de fondsRéseaux
motorola-silver-lake
3 0

Motorola Solutions aurait levé 1 milliard de dollars auprès du fonds d’investissement Silver Lake sous forme de dette convertible en actions ordinaires.

En dépit d’une situation financière délicate illustrée par un chiffre d’affaires et un résultat net en recul sur l’exercice 2014 (- 6 % et – 33 % respectivement), Motorola Solutions a su gagner, sur le long terme, la confiance des marchés.

La principale division du groupe télécoms américain vaut aujourd’hui 12,5 milliards de dollars, avec un titre boursier en hausse de plus de 50 % depuis son premier jour de cotation sur le New York Stock Exchange – c’était le 4 janvier 2011, après la séparation des activités de fabrication de terminaux mobiles sous l’entité autonome Motorola Mobility (Motorola Solutions se concentrant sur les services aux entreprises).

Le plan d’économies lancé dans la lignée de cette opération a permis à Motorola Solutions de réduire ses dépenses d’exploitation de plus d’un demi-milliard de dollars… au prix d’une réduction de la masse salariale à hauteur de 35 % des postes.

Une manoeuvre qui a vraisemblablement séduit Silver Lake. Le fonds américain de capital-investissement aurait injecté 1 milliard de dollars pour accompagner la transformation de Motorola Solutions.

Spécialisée dans les équipements de communication radio, qu’elle fournit notamment à des agences gouvernementales, la division souhaite migrer vers une plate-forme globale capable de centraliser et de délivrer toutes les informations stratégiques dans des situations d’urgence. Ce qui impliquera d’ajouter des briques logicielles orientées entre autres sur le traitement de données.

Selon le New York Times, l’investissement de Silver Lake serait annoncé ce mercredi et officiellement bouclé le 25 août. Il prendrait la forme d’une dette convertible en actions ordinaires. Deux dirigeants de la firme d’investissement (Egon Durban et Greg Mondre) rejoindraient en parallèle le board de Motorola Solutions.

Les négociations se seraient échelonnées sur plusieurs mois avec des investisseurs de renom, dont l’activiste Carl Icahn, artisan de la scission de Motorola en 2011.

Pour Silver Lake, qui gère environ 26 milliards de dollars d’actifs investis, c’est une transaction sans grand précédent, hormis cette contribution de 1,4 milliard en 2013 pour aider à la reprise de Dell par son fondateur.

C’est surtout un levier de relance pour Motorola Solutions, qui avait tenté de se revendre au plus offrant (on parlait notamment de sociétés impliquées dans la défense et l’aérospatiale, comme General Dynamics, Honeywell et Raytheon)… sans recevoir de propositions jugées satisfaisantes.

La revente, en avril 2014, de la division « Services aux entreprises » à Zebra Technologies (lecteurs de codes-barres, RFID…) avait permis de renflouer les caisses de 3,45 milliards de dollars. Auparavant, l’activité d’équipementier réseau avait été cédée à Nokia Siemens Networks pour 1,2 milliard de dollars.

Crédit photo : Ken Wolter – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur