Mozilla change de tête

Cloud

Mitchell Baker cède sa place de PDG à John Lilly pour redonner un coup de fouet à la Fondation Mozilla.

La fondation Mozilla a nommé son actuel directeur des opérations John Lilly pour succéder à Mitchell Baker au poste de directeur général. Mitchell Baker demeurera présidente de l’organisation open source à but non lucratif , mais laissera à son successeur la direction du groupe.

Cette annonce, qui intervient en plein Consumer Electronics Show de Las Vegas, peut en surprendre plus d’un bien qu’elle ait été parfaitement planifiée. “La vie vous apporte parfois l’occasion de faire la différence dans un projet qui vous tient à coeur. C’est comme si ces dernières années n’avaient été qu’un exercice, qui apporte le contexte, les compétences et les capacités pour vous aider dans votre entreprise”, écrit John Lilly dans son blog.

“Et parfois, il arrive que cette occasion de se distinguer est de celles qui ont un impact considérable, et même mondial. Mes nouvelles fonctions en tant que directeur général de Mozilla Corporation font partie de ces moments forts.”

John Lilly a de bonnes références. Il a dirigé l’Open Source Applications Foundation pendant sept ans et a également fondé plusieurs petites entreprises.

Mitch Kapor, membre du conseil d’administration et ancien président de la Mozilla Foundation, a déclaré : “J’ai travaillé avec Mitchell et John pendant plusieurs années et je soutiens de tout coeur ces changements d’organisation chez Mozilla. Cela devrait permettre à l’organisation d’être plus active que jamais et de le faire efficacement.”

Cette décision est une bonne nouvelle pour tous ceux qui espèrent voir Mozilla cotée en Bourse et tirer profit de sa réussite. Son chiffre d’affaires annuel a dépassé la barre des 50 millions de dollars et l’organisation espère encore développer son logiciel.

Mais John Lilly s’est déjà clairement opposé à un tel changement. “Rien ne permet d’affirmer que les entités à but lucratif, ou plus exactement soumises à l’impôt, sont mauvaises et que les organisations à but non lucratif sont bonnes“, a-t-il déclaré dans son blog il y a quelques jours.

“C’est là une position ridicule et naïve. J’ai moi-même travaillé pour de nombreuses sociétés à but lucratif et beaucoup d’entre elles font des choses importantes pour leurs actionnaires et pour le monde entier. Mais si la Mozilla Corporation demeure une organisation non soumise à l’impôt, c’est bien pour une raison fiscale, et non pas pour augmenter nos profits.”

(Traduction de l’article Mozilla chief steps down de Vnunet.com en date du 8 janvier 2008.)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur