Multi-touch : Microsoft investit avant l’arrivée de Windows 7

Cloud

La firme de Redmond a participé à une levée de fonds pour N-Trig, une start-up israélienne qui développe des technologies pour écrans tactiles.

La technologie multi-touch sera l’un des principaux atouts que Microsoft intègre à son nouvel OS Windows 7. Steve Ballmer vient d’en faire la présentation lords du Consumer Electronic Show de Las Vegas.

Dans cette perspective, Microsoft a décidé d’investir dans N-Trig, une société israélienne qui développe des technologies d’écran tactile. La firme de Redmont a participé à un tour de table d’un montant de 24 millions de dollars (18 millions d’euros), en association avec plusieurs fonds d’investissements (Aurum Ventures, Challenger Ltd., Canaan Partners et Evergreen Venture Partners).

Créé en 1999, N-Trig est à l’origine du développement de la technologie DuoSense, qui permet aux utilisateurs d’interagir avec leur écran d’ordinateur portable ou de téléphone mobile grâce aux doigts ou à un stylet, comme c’est aujourd’hui le cas avec les smartphones de dernière génération, à l’image de l’iPhone d’Apple.

Côté PC, la technologie mise au point par N-Trig est présente depuis novembre dernier sur certains ordinateurs portables de la gamme TouchSmart de HP et de la série Latitude XT de Dell.

“Un moyen nouveau et naturel d’interagir avec l’ordinateur”

“Avec l’introduction du multi-touch dans Windows 7 intégré avec la technologie DuoSense, nos clients auront un moyen nouveau et naturel d’interagir avec leurs ordinateurs”, estime Ian LeGrow, directeurs des programmes Windows chez Microsoft.

Pour en savoir plus sur ce procédé multi-touch, Lenny Engelhardt, directeur du développement chez N-Trig, fait une démonstration en vidéo sur YouTube des différentes applications possibles.

Par ailleurs, cette levée de fonds permettra à N-Trig de davantage développer de nouvelles interfaces tactiles en utilisant sa technologie vedette DuoSense, en particulier en synergie avec des plates-formes pour terminaux mobiles. Avec pour but de séduire de nouveaux constructeurs informatiques et éditeurs de logiciels.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur