Musical.ly vendu un milliard de dollars : l’occasion de découvrir un autre géant techno chinois

Apps mobilesE-commerceEntrepriseFusions-acquisitionsMarketingMobilité
musical-ly-rachat-bytedance

L’app ludique Musical.ly pour créer des courts clips vidéo de musique bascule chez ByteDance. Un groupe chinois qui vient d’ingurgiter une start-up d’origine française…

Vous adorez vous prendre pour une star en vous trémoussant et en chantant à tue-tête votre chambre en écoutant la radio ? L’app Musical.ly est faite pour vous. Adulée par les adolescents,  elle rencontre un énorme succès avec 60 millions de visiteurs uniques par mois.

L’app ludique, disponible dans une déclinaison française, propose de créer des courts clips vidéo avec vos extraits de chansons favories en fond musical (playback). Elle s’inspire de la pratique du “lip sync” (le fait de synchroniser un son avec ses lèvres lors d’une vidéo de selfie) prisée sur les réseaux sociaux et dispose d’une version live (Live.ly).

Des accords avaient été signés avec des groupes médias comme Viacom, NBCUniversal et Hearst Magazine pour accélérer sur le marché américain.

Créée en 2014 à Shanghai par Alex Zhu et Luyu Yang,  la start-up vient d’être acquise par le géant technologique chinois ByteDance dans un joli deal d’un milliard de dollars.

“En intégrant Musical.ly à la volumineuse base d’utilisateurs de ByteDance en Chine et en Asie,  nous allons créer une plateforme globale pour les créateurs de contenus et les marques et nous étendre sur de nouveaux marchés”, évoque Zhang Yiming, CEO du groupe acquéreur.

Une start-up d’origine française au détour de ByteDance

On connaissait le club BATX (Baidu-Alibaba-Tencent-Xiaomi), faut-il intégrer ByteDance dans le cercles des géants du numérique chinois ?

Méconnu en France, ByteDance est populaire en Chine grâce à Jinri Toutiao, une application mobile d’agrégations d’actualité multi-sources (120 millions d’utilisateurs au quotidien).

D’ailleurs, elle vient de consolider son offre avec News Republic, la star-up française qui avait intégré la galaxie Cheetah Mobile (basée à New York) en juillet 2016.

Montant du “rachat du rachat” : 86 millions de dollars (rappelons qu’à l’époque de la première transaction, News Republic avait été acquise par Cheetah Mobile pour 57 millions de dollars).

Selon TechCrunch, la firme chinoise installée à Pékin serait sur le point de lever deux milliards de dollars. Son chiffre d’affaires pour 2017 pourrait s’elever à  2,5 milliards de dollars. BBC parle d’une valorisation de ByteDance qui plane à 20 milliards de dollars.

Le groupe chinois est présent aux USA à travers l’app video live Live.me et développe sa présence en Europe à travers un accord de licence signé avec Studio71, une filiale du groupe audiovisuel ProsiebenSat.1 dédiée au MCN (Multi Channel Network*).

Rappelons qu’en début d’année, TF1 est devenu un actionnaire minoritaire de Studio71.

*du nom des agrégateurs de contenus et d’influenceurs spécialisé dans la gestion, la promotion et la monétisation de contenus vidéo et de talents du digital sur les plateformes vidéo.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur