Musique sécurisée : la solution Intel-Panasonic

Mobilité

Intel et Panasonic annoncent une nouvelle solution de sécurisation des contenus numériques allant au-delà des recommandations du SDMI (Secure digital music initiative).

L’essor de la distribution de contenus numériques, au premier rang desquels figure la musique, conduit les industriels à développer des solutions permettant de sécuriser ces données. Napster l’a bien montré et continue de le faire : le respect des droits d’auteur requiert des moyens de contrôler la copie et la diffusion des morceaux de musique.

La semaine dernière, Universal annonçait le lancement d’un service de téléchargement de morceaux de musique sécurisés avec une technologie développée par Intertrust (voir édition du 4 août 2000). Il y a 15 jours, le 27 juillet, c’était Philips qui annonçait avoir trouvé un accord avec la société développant des technologies de sécurisation de contenus numériques audio et video.

Aujourd’hui c’est le géant Intel qui annonce sa solution, développée avec Matsushita Electric, plus connu sous le nom de Panasonic. Cette solution logicielle permettrait d’une part de garantir l’intégrité des données, d’autre part de vérifier le droit de l’utilisateur à les consulter. Selon le communiqué des deux sociétés, la sécurisation va au-delà des recommandations du SDMI.

“Le système s’adapte à tout type de contenu numérique et modèle économique de distribution”, explique un porte-parole d’Intel. Il ajoute : “Nous distinguons trois produits. Tout d’abord l’agent qui gère le transfert entre le prestataire et vous, le client. Puis celui qui vérifie les transferts entre vos différents équipements, de votre disque dur à un baladeur, par exemple. Enfin, le troisième produit permet de gérer les agents eux-mêmes.”“On peut ainsi imaginer un distributeur de musique, voulant offrir 3 écoutes d’un morceau à ses clients. Avec notre solution, c’est tout à fait envisageable. Une fois les trois écoutes réalisées, le client ne pourra plus lire le titre en question. En revanche, si le client choisit d’acheter le morceau, le distributeur pourra modifier l’agent et ainsi autoriser à nouveau la lecture.”

Panasonic utilise déjà cette technologie sur des lecteurs MP3 équipés de SD-Cards (voir édition du 13 janvier 2000). Il reste à voir comment les autres constructeurs vont accueillir cette nouvelle solution dans un marché qui se met en place.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur