Musique streaming : Deezer accélère le tempo avec un App Store

Régulations
Deezer App Studio streaming

Magasin d’applications App Studio, refonte des API et des applications mobiles : Deezer met à profit sa dernière levée de fonds pour ajouter plus d’une corde à son arc

Deezer met à profit sa dernière levée de fonds (100 millions d’euros auprès du fonds d’investissement Access Partners) pour accentuer l’offensive face à Spotify et consorts.

Le spécialiste de la musique en streaming poursuit son ouverture aux développeurs et consolide écosystème de partenaires, sur le principe dit de “l’Open Deezer“.

Le concept se matérialise par une refonte des interfaces de programmation (API) lancées en mai dernier, par une mise à jour des clients mobiles (iOS/Android) et par l’inauguration d’un magasin d’applications : l’App Studio.

Selon Daniel Marhely, fondateur de Deezer, “cette démarche vise à enrichir l’expérience musicale des utilisateurs en l’exportant à la fois sur le Web et sur mobile“.

Pour créer du liant avec les services indépendants, des API ont vu le jour. Leurs premiers fruits mûrissent avec l’App Studio, qui compte pour l’heure une vingtaine de titres.

Il s’agit d’applications indépendantes ou de modules complémentaires destinés à se greffer sur l’interface Web.

Certains outils semblent élaborés pour motiver la transition depuis Spotify. C’est le cas de Spotizr, dédié à l’importation de listes de lecture.

Sont également dans la boucle, Echonest (moteur de recherche de musique), SongKick (recommandations de concerts), YaSound (découverte de stations radio sur Internet) ou encore Wallzr (création de fonds d’écran en fonction des chansons écoutées).

En parallèle, les applications mobiles (iOS/Android) se socialisent. Le partage de playlists est simplifié, au même titre que la consultation des morceaux préférés des amis.

Une finalité pour Deezer : stimuler l’adoption de son service en version payante. Sur 160 millions d’utilisateurs revendiqués, seuls 2 millions possèdent un compte Premium.

TechCrunch souligne que le ratio est tout autre chez Spotify, : environ 25% des 15 millions d’inscrits sont des souscripteurs d’une formule payante.

_________
A voir aussi
Quiz ITespresso.fr : êtes-vous au point sur la musique en ligne ?

Crédit photo : agsandrew – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur