MVNO : il est dur de s’imposer malgré l’effervescence du marché

Mobilité

Un million de Français ont basculé vers une offre d’un opérateur mobile
virtuel. Tele2 Mobile revendique la première place sur ce segment.

Le million d’abonnés à un opérateur de téléphonie mobile virtuel (MVNO) devrait aujourd’hui être atteint. Selon les chiffres publiés par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), au 30 septembre 2006, 953 900 personnes avaient fait le choix d’une offre alternative à celles d’un des trois opérateurs nationaux, Orange, SFR et Bouygues Telecom.

Rappelons que les MVNO n’exploitent pas leur propre réseau de téléphonie mais s’appuient sur ceux des opérateurs nationaux pour déployer des offres plus ou moins thématiques autour du service de téléphonie proprement dit. Par exemple, Ten axe son offre sur la messagerie électronique, M6 Mobile by Orange, Virgin Mobile et NRJ Mobile ciblent les jeunes à travers la musique, tandis que Auchan et Carrefour tentent de séduire leurs consommateurs avec des offres “discount”.

Il existe une quinzaine de MVNO en France qui, avec près de 1 million de clients, se partagent moins de 2 % (1,99 % exactement) des 49,82 millions de lignes mobiles. Au troisième trimestre 2006, les MVNO ont séduit 260 100 utilisateurs (moins de la moitié des 739 400 nouveaux arrivants). Soit un peu moins que les 268 500 du deuxième trimestre.

Et au petit jeu de la celui qui a la plus grosse part de marché, c’est Tele2 Mobile qui revendique la première place. Lancée en juin 2005, l’offre mobile de l’opérateur virtuel, qui s’appuie sur le réseau d’Orange, a séduit 350 000 clients. Soit 37 % du marché des MVNO. Tele2 Mobile maintient ses objectifs de dépasser le million de clients pour 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur