MWC 2013 : Lenovo a toujours un faible pour les tablettes Android

MobilitéTablettes
tablette Android Lenovo A3000

Après un CES conduit sous la bannière de Windows 8, Lenovo aborde le Mobile World Congress sous l’égide d’Android, qui équipe trois nouvelles tablettes.

Lenovo met à profit le Mobile World Congress pour exalter sa montée en puissance sur le marché des tablettes.

Après un CES abordé sous la bannière de Windows 8, la vedette des festivités barcelonaises revient à Android, qui équipe trois tablettes de 7 à 10,1 pouces.

Objectif diversification du portefeuille, avec une commercialisation prévue pour le 3e trimestre 2013… et l’absence remarquée du format 8 pouces, segment d’initiatives dans le sillage de l’iPad Mini.

Au-delà de la taille d’écran, le propos se recentre sur les performances. Une offre de référence s’établit autour d’Android 4.1 “Jelly Bean” et des processeurs bicoeurs (voire quadricoeurs), avec des produits dédiés à un usage essentiellement domestique.

Calée en entrée de gamme, l’A1000 s’inscrit dans cette logique.

Dotée d’un écran IPS (1024 x 600 points, soit 170 ppp), elle se sustente d’un processeur bicoeur sur base ARM Cortex-A9 à 1,2 GHz et de 8 à 16 Go de mémoire interne, capacité extensible de 32 Go via une carte microSDHC.

Pas d’APN, mais une caméra en façade. Un portrait-robot typique de cette foule de tablettes nomades proposées pour moins de 200, voire 150 euros.

Toujours en 7 pouces, l’A3000 va plus loin dans l’exploitation des usages “enrichis”, consommateurs en ressources et en bande passante.

Dans cette optique, le processeur passe au quadricoeur (1,2 GHz). Il s’assortit d’une connectivité 3G (HSPA+ à 21 Mbit/s, en option).

En revanche, l’écran ne gagne pas en résolution. A 11 mm d’épaisseur pour 340 g, l’A3000 se rapproche de la Nexus 7 en termes de gabarit, mais elle reste assez loin de l’iPad Mini (7,87 pouces ; 310 g environ ; 7,7 mm d’épaisseur).

Lenovo monte plus encore en gamme sur le format 10 pouces avec la S6000, annoncée à 8h d’autonomie en navigation Internet avec son processeur MTK 8839 quadricoeur. Son port micro-HDMI la prête au divertissement numérique sur grand écran.

Passé les tablettes, aucune nouvelle du smartphone P770, présenté fin 2012, vanté pour son autonomie record de 29h, et commercialisé pour l’heure en Chine, à 1700 yuans, soit environ 210 euros.

Il semble que Lenovo veuille d’abord s’assurer une assise sur son marché national.

Au-delà de la sphère des terminaux mobiles, le groupe high-tech chinois entrevoit sa montée en puissance sur le long terme.

En point de mire, la colonisation de tous les segments de marché : stimuler l’adoption des ultrabooks, accentuer l’offensive sur les tablettes (avec Windows 8 et Windows RT), toucher au monde des serveurs avec EMC et attaquer la dimension des services.

Lenovo : tablettes MWC 2013

Image 1 of 6

Du 7 pouces, du bicoeur... et de l'IPS
Il s'établit, en entrée de gamme, une offre à moins de 200 euros, pour du 7 pouces à écran IPS avec processeur bicoeur. Lenovo n'y déroge pas.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : êtes-vous à la page en matière de tablettes tactiles ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur