Najat Vallaud-Belkacem veut chasser les Pokemon rares des écoles

LégislationRégulations
pokemon-go
2 1

La ministre de l’Education nationale a demandé à rencontrer Niantic, éditeur du jeu Pokemon Go, afin de supprimer l’apparition de Pokemons dans l’enceinte des écoles.

Espérons que les enfants en auront bien profité, car le jeu sur smartphone déjà culte « Pokemon Go » risque de ne passer le portail des écoles dès la rentrée.

Najat Vaullaud-Belkacem, la ministre de l’Education nationale, lors de sa conférence de rentrée de ce 29 août, a annoncé, en réponse à une question posée par un journaliste, avoir demandé une entrevue avec un représentant de Niantic, l’éditeur de Pokemon Go afin que le jeu n’affiche plus de Pokemon « rares », très convoités, à chasser au sein des établissements scolaires en France.

Se basant sur le principe de la réalité augmentée, ce jeu sur smartphone a pour but de capturer un maximum de Pokemon disséminés généralement en extérieur, et parfois dans des propriétés privées, difficiles d’accès ou des endroits fermés la nuit, comme des parcs, des hôpitaux, des musées ou sur des lieux de travail.

Ainsi, des cours de récréations sont, sur le papier, susceptible d’héberger ces petites créatures à capturer.

« La seule vraie inquiétude porte sur les Pokémon rares et le risque d’intrusion massive dans un établissement. C’est spécifiquement là-dessus que le rendez-vous [avec Niantic, NDLR] » a été demandé, a précisé au Monde un porte-parole de la ministre.

Najat Vallaud-Belkacem a par ailleurs précisé que les directeurs d’établissement scolaire avaient la possibilité de demander à Niantic d’enlever leur école de la liste des lieux préférés des chasseurs de Pokemon.

Crédit image : Pokemon Go


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur