Nanotechnologies : Apple jette son dévolu sur InVisage, spécialiste des capteurs photo à « quantum dots »

ComposantsEntrepriseFusions-acquisitionsMobilitéPoste de travail

Apple a fait l’acquisition d’InVisage Technologies, une start-up spécialisée dans les nanotechnologies appliquées à des capteurs d’images miniaturisés.

Apple a mis la main sur InVisage Technologies, une start-up qui développe des capteurs d’images très performants en condition de faible luminosité grâce à l’utilisation des nanotechnologies.

Sur Twitter, la firme, via un porte-parole, s’est fendue de son habituel commentaire en pareilles circonstances : « Apple achète de temps en temps de petites entreprises technologiques et nous ne discutons généralement pas de notre objectif ou de nos projets. »

Si le site d’InVisage ne mentionne pas officiellement son acquisition par le groupe de Tim Cook, d’autres éléments ne laissent guère planer de doutes.

Ainsi, plusieurs employés de la start-up ont modifié leur profil LinkedIn afin de mentionner qu’ils travaillent désormais au sein d’Apple, comme l’indique TechCrunch.

Au-delà du CMOS

Il est encore prématuré de savoir comment Apple va exploiter la technologie prometteuse d’InVisage.

Le produit phare de cette dernière se nomme QuantumFilm. Il s’agit d’une technologie de capteur d’image permettant de saisir des clichés de très haute qualité dans des conditions d’éclairage non optimales.

Les capteurs d’image courants de type CMOS sont gravés sur silicium. Le capteur QuantumFilm d’Invisage est, lui, capable d’absorber la même quantité de lumière qu’un capteur CMOS classique. À la différence qu’il est conçu dans une couche 10 fois plus fine.

Si InVisage est à l’origine de cette technologie, la start-up a également développé les matériaux physiques nécessaires.

Elle dispose aussi de sa propre usine de production, baptisée QuantumFab3 (QFAB3) et située dans le Hsinchu Science Park à Taïwan.

De la photodiode aux points quantiques

Les wafers (galettes de silicium) utilisés sont produits par TSMC avant d’être transférés dans le site QFAB3 pour le dépôt du QuantumFilm.

Le QuantumFilm consiste en une couche de points quantiques (quantum dots) sensibles à la lumière qui remplace la photodiode sur silicium conventionnelle des capteurs d’appareils photo numériques, offrant une plage dynamique améliorée et de meilleures performances en basse lumière.

InVisage avance que QFAB3 a des géométries de process descendant jusqu’à 5 nm (nanomètres).

La technologie des « quantum dots » est apparue dans des téléviseurs haut de gamme ces dernières années afin d’améliorer la qualité des couleurs.

Des applications dans l’IoT

InVisage conçoit et produit ses propres puces de capteurs mais fabrique également la solution QuantumFilm à déposer sur des plaquettes semi-conductrices. Ainsi, les partenaires de la start-up peuvent « activer leurs propres capteurs avec la technologie QuantumFilm ».

Sur le site d’InVisage, les champs d’application vont de la mobilité à l’IoT (« Internet of Things »), en passant par le « pro » (pour la photographie et la cinématographie professionnelles).

La start-up dirigée par Jess Lee a levé 32,5 millions dans un tour de table annoncé en décembre 2014.

En tout, elle a levé plus de 98 millions de dollars (données Crunchbase), avec un panel d’investisseurs comprenant China Oceanwide USA Holdings, GGV Capital, Intel Capital, Nokia Growth Partners, InterWest Partners, OnPoint Technologies et RockPort Capital.

Vidéos promotionnelles signées InVisage :

(Crédit photo : @InVisage)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur