Nathalie Kosciusko-Morizet : les pros des TIC attendent un signal fort

Mobilité

Asic, Acsel, Renaissance Numérique et April…Ce sont les premiers clubs en faveur de l’essor des TIC en France qui ont réagi à sa nomination.

Parmi les associations et regroupements des professionnels du secteur des TIC, la nomination de Nathalie Kosciusko-Morizet au poste de secrétaire d’Etat à l’Economie numérique est accueillie positivement. Mais tous attendent des “actes clairs et forts” de sa part, à l’instar de l’Association des services Internet communautaires (Asic). C’est à dire en premier des efforts financiers. L’Asic citant la relance annoncée par Barack Obama aux Etats-Unis.

Dans le même esprit, Renaissance Numérique, l’association qui réunit entrepreneurs et universitaires qui s’impliquent dans le développement des TIC en France, espère “que cette nomination constitue le signe d’une nouvelle étape favorisant la mise en oeuvre dynamique du plan présenté par Eric Besson”.

Même si le cercle de réflexion et d’actions pour le développement numérique “déplore qu’une fois encore, le gouvernement se borne à ne voir la révolution numérique qu’au travers de l’économie qu’elle génère”.

Déjà un premier rendez-vous demandé sur son agenda

Quant à l’April (association pour la défense et la promotion du logiciel libre), elle “se félicite qu’un secrétariat d’Etat au numérique soit maintenu”. Geste qui rassure également l’Association française des éditeurs de logiciels (Afdel).

Mais l’April ne perd pas de temps : elle demande une audition à la nouvelle secrétaire d’Etat pour aborder les sujets qui préoccupent les membres de l’association : la vente liée, les brevets logiciels et les DRM. Les personnalités passent, les missions restent…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur