Navigateur : Opera 10.5 arrive à l’ère du ballot screen

CloudPoste de travailSystèmes d'exploitation

Opera Software rend disponible la version 10.5 de son navigateur Opera, qui bénéficie déjà semble-t-il de la mise en place du ballot screen sous Windows mis en place début mars par Microsoft.

Quoi de mieux que de profiter de la mise en place du ballot screen depuis le 1er mars par Microsoft pour tous les utilisateurs européens de Windows pour annoncer une nouvelle version de son navigateur ?

Opera Software tente le pari en proposant en téléchargement la version 10.5 d’Opera, mais uniquement pour l’OS Windows.

Cette mouture gagne en rapidité d’exécution en intégrant le nouveau moteur JavaScript Carakan associé au moteur de rendu Presto 2.5.  Modestement baptisé par Opera Software “le navigateur le plus rapide du monde pour Windows”, Opera 10.5 continue d’embarquer la technologie maison Turbo.

Elle offre de compresser les pages Web pour en accélérer le rendu. Opera Turbo est particulièrement utile pour les connexions à faible débit ou la navigation sur le Net en situation de mobilité, via une connexion 3G ou en mode Wi-Fi.

En outre, la nouvelle mouture du navigateur d’Opera Software supporte désormais mieux les standards HTML 5 et CSS3.

Opera 10.5 a aussi amélioré son interface utilisateur en supprimant la barre des menus et en insérant à la place un unique bouton “O”, en haut à gauche de la fenêtre, qui permet d’accéder en un clin d’œil à la totalité des menus et des différentes options disponibles.

Même si, selon les derniers chiffres publiés par Net Applications, le navigateur d’Opera Software ne pointe qu’à la cinquième place sur le marché des navigateurs, avec une part de marché de 2,35% en février dernier, derrière Internet Explorer, Firefox, Chrome et Safari, il semble pourtant favorablement tirer parti de la mise en place par Microsoft, début mars, du ballot screen, cette fenêtre multi-choix qui permet aux internautes sous Windows de choisir librement le navigateur.

“Depuis l’entrée en vigueur de l’écran de choix du navigateur, les téléchargements d’Opera ont plus que triplé dans les principaux pays européens, comme la Belgique, la France, l’Espagne, la Pologne et la Grande-Bretagne”, a déclaré mercredi Rolf Assev, directeur de la stratégie de la société norvégienne, selon des propos rapportés par Les Echos.

A lire également sur ITespresso.fr : Dossier : Navigateurs : le nouvel assaut


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur