Navigateurs : la dégringolade d’Internet Explorer en Europe se confirme

Cloud

En Europe, Internet Explorer continue de voir ses parts de marché reculer, alors que ses concurrents Firefox et Google Chrome gagnent nettement du terrain, selon le dernier baromètre d’AT Internet.

Internet Explorer continue inéluctablement de perdre du terrain, alors que Google Chrome séduit de plus en plus d’internautes. Selon le dernier baromètre d’AT Internet, le navigateur de Microsoft a perdu 8,4 points en Europe entre juin 2009 et juin 2010.

Internet Explorer représentait 53,8% des visites enregistrées en moyenne pour un site Web en Europe le mois dernier, contre tout de même 62,2% il y a un an.

Cette nette chute semble même s’être accélérée au cours des derniers mois. Selon AT Internet, le navigateur de la firme de Redmond a enregistré une baisse de 4,2 points en six mois, et de 3,3 points au cours du deuxième trimestre.

Cet important recul d’Internet Explorer peut –en partie seulement- s’expliquer par la récente arrivée du ballot screen, disponible pour tous les utilisateurs européens de Windows depuis le 1er mars dernier.

Rappelons que ce ballot screen prend la forme d’une fenêtre multi-choix permettant de ne plus imposer Internet Explorer comme navigateur de référence, et offrant à l’internaute de choisir librement son “browser” parmi un choix donné de 12 navigateurs différents.

D’autres navigateurs du marché ont ainsi pris leur envol. C’est notamment le cas de Firefox et de Chrome.

En Europe, le browser de la Fondation Mozilla a enregistré une part de marché de 30,6% en juin dernier, soit un gain honorable de 2,3 points sur un an. En juin 2009, Firefox s’octroyait une part de marché de l’ordre de 28,3%.

Désormais troisième, Google Chrome enregistre une véritable percée sur le marché européen. Sa part dans les visites de sites Web en Europe est passée de 2,3% en juin 2009, à 6,8% en juin 2010, soit un gain de 4,5 points sur une année.

Chrome devance désormais Safari. Le navigateur d’Apple a enregistré en juin dernier une part de marché en Europe de 5,7%, contre 4,2% il y a un an (+1,5 point).

Quant au navigateur Opera d’Opera Software, ses performances restent stables. Cinquième en Europe, le navigateur norvégien a affiché une part de marché de 2,4% le mois dernier, contre 2,2% en juin 2009.

Source : AT Internet
Source : AT Internet

A lire également sur ITespresso.fr : Dossier : IE, Firefox, Chrome… le nouvel assaut des navigateurs

Méthodologie appliquée au baromètre de juin 2010 d’AT Internet
Etude réalisée du 1er au 30 juin 2010 auprès de 15 467 sites Web (hors sites mobiles)

Les 23 pays étudiés sont :
L’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, la Bulgarie, le Danemark, l’Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République-Tchèque, la Roumanie, le Royaume-Uni, la Slovaquie, la Suède et la Suisse.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur