Navigateurs : Safari s’attaque au phishing, Firefox fixe des failles critiques

Cloud

Safari 3.2 intègre un nouvel outil anti-phishing, tandis que Firefox 3.0.4 corrige plusieurs problèmes de sécurité.

Le navigateur de la firme à la Pomme est désormais disponible dans sa version 3.2, à la fois sous Windows et sous Mac OS X. Principale nouveauté : elle est dotée d’un tout nouvel outil anti-phishing (ou hameçonnage), accroissant encore un peu plus la sécurité du navigateur, encore peu prisé par les virus, chevaux de Troie et autres malwares.

Mais Apple joue la carte de la prudence en mettant enfin en place des filtres capables de détecter les faux sites créés pour dérober les données personnelles des utilisateurs piégés.

Une fois cet outil activé dans Safari, l’internaute est prévenu lorsqu’il est confronté à un site frauduleux. En février dernier, PayPal avait dénoncé ce manque de protection, et avait déconseillé l’utilisation de Safari pour naviguer sur les sites Web utilisant son outil de paiement électronique.

Cette version corrige aussi des failles de sécurité : quatre pour Mac OS X et onze pour la version Windows. Par ailleurs, la nouvelle mouture se charge de corriger des soucis liés à la gestion des images sous Windows.

Firefox 3 plus sécurisé… et plus international

Par ailleurs, la fondation Mozilla annonce de son côté une nouvelle mise à jour de son navigateur Firefox 3, inauguré en juin dernier. La version 3.0.4 résout plusieurs failles liées à la sécurité, dont quatre avaient été jugées critiques. Firefox 3 devient plus stable et offre de nouveau la possibilité d’enregistrer les mots de passe.

En outre, Firefox se pare également de deux nouvelles versions : une islandaise et l’autre thaï, et de six autres versions en mode bêta : le bulgare, l’estonien, le letton, l’esperanto, le gallois et l’occitan.

A lire également sur Vnunet.fr : dossier spécial : Navigateurs : le nouvel assaut


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur