Les Net-entrepreneurs soutiennent l’approche “mobile-to-store” de Step-In

EntrepriseLevées de fondsStart-up
step-in-mobile-store-levee-fonds

La start-up française Step-In, dont l’activité s’inscrit dans la tendance “mobile-to-store”, a levé 600 000 euros auprès de plusieurs Net-entrepreneurs parmi lesquels Xavier Niel (Iliad) et Jacques-Antoine Granjon (vente-privee.com).

Xavier Niel (Iliad), Jacques-Antoine Granjon (vente-privee.com), Justin Ziegler (PriceMinister), Jean-Emile et Steve Rosenblum (Pixmania) : les Net-entrepreneurs soutiennent en masse l’activité “mobile-to-store” de Step-In.

Aujourd’hui basée dans le 1er arrondissement de Paris, cette jeune société a été fondée en 2012, sur fonds propres, par Olivier Serfaty. Ce diplômé de l’université d’Oxford avait successivement dirigé des entreprises dans le monde du retail, du luxe et du logiciel. Cette expérience, il l’a synthétisée début 2013 dans une application mobile permettant aux commerçants de fidéliser leurs clients tout en augmentant la fréquentation de leurs magasins.

La solution s’appuie sur un système de géolocalisation au mètre près, par ultrasons. Des bornes communiquent avec les smartphones des consommateurs pour leur adresser des offres ciblées en fonction de leur profil… mais aussi leur faire gagner des “Steps”. A mesure qu’ils évoluent dans les rayons, les clients cumulent ces points de fidélité qu’ils peuvent échanger contre des chèques-cadeaux ou une large sélection de produits.

L’expérience se prolonge notamment sur les réseaux sociaux avec, selon Olivier Serfaty, un objectif : “inciter les consommateurs à circuler dans les rayons à forte valeur ajoutée”. L’application Shopkick, qui fonctionne sur le même principe, rencontre du succès depuis plusieurs années aux Etats-Unis. En France, Fidzup s’est lancé sur la même voie voici bientôt trois ans.

Financé à hauteur de 600 000 euros avec cette levée de fonds, Step-In compte élargir son effectif, qui compte actuellement 6 collaborateurs. Le renforcement des équipes commerciales et marketing vise essentiellement à séduire de nouveaux partenaires en plus du réseau social BtoB Viadeo et de l’éditeur Restopolitan. Une partie de l’enveloppe sera alloué à des opérations de relation presse ainsi qu’à la communication auprès du grand public.

step-in-levee-fonds

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de l’argent virtuel ?

Crédit illustration : Gabriele Maltinti – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur