NetClic signe le retour du gratuit-gratuit

Mobilité
Information - news

Le jeune fournisseur d’accès NetClic se lance dans le gratuit-gratuit à l’heure où ce modèle est abandonné par M6Net, LibertySurf et Oreka. Mais loin de chercher un modèle économique réel, NetClic présente ses 3 heures intégralement gratuites comme un forfait vitrine, espérant ainsi capter l’abonné pour le faire basculer vers un forfait payant.

L’Internet gratuit-gratuit n’est pas mort. NetClic, un fournisseur d’accès relativement jeune, s’est engouffré dans la brèche laissée ouverte après les abandons successifs des offres gratuites de M6Net, LibertySurf (voir édition du 29 janvier 2001) et Oreka (voir édition du 23 février 2001). NetClic propose, depuis le 1er mars, un forfait 3 heures intégralement gratuites (communications comprises) avec pour seule contrepartie un engagement sur un an (renouvelable par tacite reconduction). Au-delà des 3 heures, la minute de connexion est facturée 26 centimes (soit près de deux fois plus que le nouveau Tarif Internet de France Télécom (voir édition du 23 février 2001). Un forfait gratuit qui, si on n’y prend garde, peut se révéler onéreux. Attention également aux appels passés à la hotline qui coûtent la bagatelle de 2,23 francs la minute.

Aucun rapport avec l’arrêt des offres concurrentes

Selon NetClic, le lancement de ce forfait gratuit-gratuit au moment de l’abandon de ce modèle par les concurrents est une pure coïncidence. “Nous avons appris les abandons successifs de M6Net et autres alors que nous communiquions à la presse notre nouvelle offre”, explique un commercial de NetClic. “Nous avons simplement décidé de renouveler notre politique tarifaire et de lancer cette offre intégralement gratuite comme un forfait vitrine.” NetClic espère ainsi que le nouvel abonné, auquel est réservée l’offre, basculera rapidement sur un des forfaits payants qui proposent entre 6 et 20 heures de communication pour des prix compétitifs (90 francs les 20 heures, par exemple). Jeune fournisseur d’accès lancé en février 1999 en partenariat avec Cibox (qui offrait un ordinateur pour un abonnement de 2 ans à Internet, voir édition du 28 janvier 1999), NetClic annonce environ 800 abonnés à son nouveau forfait.

Pour en savoir plus :

Le site de NetClic


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur