NetValue dresse le portrait des abonnés haut débit

Cloud
Information - news

Plus de temps passé à surfer, plus de sites visités : les internautes à grande vitesse sont des inconditionnels du Web. NetValue nous dévoile leur profil grâce aux premiers chiffres issus de son nouveau panel haut débit. Pas de surprise, la plupart sont des hommes sans enfants habitant en région parisienne.

Mais qui donc sont les surfeurs à grande vitesse, les heureux titulaires d’un accès haut débit ? NetValue nous éclaire sur ces privilégiés, grâce au panel d’utilisateurs qu’il vient de constituer. Câble, ADSL, Numéris et pour quelques-uns satellite, les accès rapides restent onéreux et ce n’est pas une surprise si les abonnés au haut débit sont plus nombreux à être cadres que les autres (16 % contre 6 % tous internautes confondus). Mais ceux qui choisissent cette solution sont avant tout des accros du Web. Les pages ont beau s’afficher plus vite, ils surfent plus longtemps que les autres en passant en moyenne 13 heures par mois connectés au Web, contre 5 heures et 42 minutes toutes connexions confondues. Ils restent pratiquement le même temps sur un même domaine (8 minutes en moyenne) et visitent deux fois plus de sites. L’archétype du jeune cadre parisien célibataireFracture territoriale du haut débit oblige (voir édition du 6 février 2001), la moitié d’entre eux habitent en région parisienne alors que la région regroupe 34 % des accès Internet en France. La proportion d’hommes est aussi légèrement plus importante (70 % contre 62 %) et les deux tiers des foyers connectés haut débit sont sans enfant (67 % contre 56 %). On sent poindre le jeune cadre dynamique parisien et célibataire, féru de nouvelles technologies ; pourtant la génération des 50-64 ans est plus représentée dans le haut débit qu’en général (22 % contre 12 %). Accros du Web, les surfeurs à grande vitesse sont pratiquement tous (95 %) connectés à Internet depuis plus d’un an, alors qu’au total ceux qui ont soufflé leur première bougie d’accès Internet représentent 86 % des connectés.Haut débit : l’attrait de la vitesse et de la connexion illimitéeQuand on se penche sur l’usage d’Internet de ces utilisateurs, on constate qu’ils en exploitent davantage les possibilités. A part les incontournables pages Web et messageries électroniques, plus sollicitées, ils sont aussi plus nombreux à consulter les forums (12,4 % contre 6,6 %), ce qui reflète leur habitude des outils. Directement en rapport avec la capacité de débit, les jeux en ligne ont la cote (9,7 % contre 1,7 %), tout comme les applications audio et vidéo employées par plus du tiers de ces internautes (36,5 % contre 21,4 %). Les accès haut débit riment avec connexion illimitée, on le voit bien au travers de l’emploi des messageries instantanées (22,5 % contre 13,2 %). De son côté, le chat est loin d’être en reste avec 26,9%  contre 11,3 % en général. Pour finir, on constate également que le transfert de fichiers est beaucoup plus répandu (38,1 % contre 24,3 %). En conclusion, on se rend compte que les abonnés au haut débit sont avant tout des connaisseurs d’Internet. Peut-être tout simplement parce que les novices sont réticents à investir dans un abonnement qui coûte encore rarement moins de 300 francs par mois.Le profil des abonnés haut débit   Haut débit* Toutes connexions Internautes depuis + d’un an 95 % 86 % Hommes 70 % 62 % 50-64 ans 22 % 12 % Dirigeants 16 % 6 % Foyers en Ile-de-France 50 % 34 % Foyers sans enfant 67 % 56 % Un mois sur Internet des abonnés haut débit   Haut débit* Toutes connexions Jours sur Internet (tous usages) 13,2 10,6 Jours de connexion (Web) 12,4 9,6 Nombre de sessions 46,9 21,4 Durée de connexion Web (heures) 13 5,7 Pages affichées / vues 2074,9 838 Sites visités 96,8 48,5 Durée par domaine (minutes) 8 7,1 Pages affichées/vues par session 44,3 39,2 Source : NetValueLes chiffres ne tiennent compte que des connexions à domicile en France métropolitaine.* Haut débit : câble, ADSL, Numéris, satellite


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur