Neuf Cegetel affiche plus de 3 millions de clients ADSL

Mobilité

L’opérateur annonce une croissance du chiffre d’affaires global de près de 11
% sur le premier semestre 2007.

Avec 1,58 milliard d’euros, Neuf Cegetel affiche un chiffre d’affaires en hausse de 10,9 % au premier semestre 2007 par rapport à la même période un an plus tôt. Ce résultat se répartit entre les activités Internet grand public (610 millions d’euros, en hausse de plus de 49 %), les services aux entreprises (518,7 millions d’euros, +6,5 %) et opérateur (449,5 millions en baisse de près de 15 %).

Au 30 juin 2007, Neuf Cegetel compte plus de 3 millions de clients haut débit (ADSL, câble et fibre optique). Contre 1,4 million en 2006. Soit une croissance de 115 % tirée par les acquisitions d’AOL en novembre 2006 et, plus récemment, de Club Internet. Ce qui permet à l’opérateur de revendiquer la deuxième place sur l’activité accès Internet avec 21 % du marché (contre 13 % il y a un an) derrière Orange mais devant Free. Indépendamment des acquisitions d’AOL et Club Internet, la marque Neuf Cegetel a séduit environ 500 000 nouveaux abonnés sur un an (dont 130 000 au deuxième trimestre 2007).

65 % de clients dégroupés

Le nombre de clients dégroupés représentent 65 % des abonnés, dont 58 % totalement dégroupés (50 % en juin 2006). Le revenu mensuel moyen par abonné (Arpu) est en hausse. Il s’élève à 32,9 euros hors taxe contre 31,5 euros fin 2006. « Cette augmentation reflète l’effet des migrations de clients vers l’offre 100 % Neuf Box (prix de vente de 29,90 euros TTC mais Arpu supérieur à 35 euros HT grâce à la consommation de services additionnels) ainsi que l’impact de services tels que les options de Neuf TV et Neuf VOD », précise Neuf Cegetel dans son communiqué. Le groupe maintient ses objectifs d’atteindre un Arpu de 35 euros HT pour la fin de l’année. 1 million de clients adhèrent à l’offre triple play 100 % Neuf Box (lancée il y a moins d’un an). 600 000 abonnés souscrive à l’offre TV dont 500 000 en haute définition (Neuf TV HD).

Les résultats de l’activité Entreprise sont également en hausse de 6,5 % (519 millions d’euros de CA), essentiellement tirés par la partie Data (+13,2 % à 246 millions d’euros). 158 000 entreprises étaient raccordées au réseau de l’opérateur au 30 juin 2007 (124 000 au 30 juin 2006). Les offres de services sur IP, particulièrement le pack de voix sur IP 9Office, séduisent les professionnels. Mais le revenu moyen par client diminue : il passe de 312 euros en 2006 à 277 euros en 2007. « Cette tendance reflète la part croissante des offres de voix sur IP dans le chiffre d’affaires data et la fin des migrations de liens coûteux, notamment des liaisons louées, vers des liens plus économiques basés sur le DSL », justifie l’opérateur. « La part des liens data dégroupés continue d’augmenter avec un taux de dégroupage de 52 % fin juin 2007 contre 48 % fin décembre 2006 et 4 3% fin juin 2006. »

Investissements en hausse

L’activité Opérateur est en baisse de 14,8 % à 449 millions d’euros. Une baisse imputée pour 80 % à la perte du chiffre d’affaires réalisé avec AOL France. La part de la baisse non imputée à AOL est estimée à 3 % due au recul de l’activité voix commutée (téléphonie “traditionnelle”). « L’accroissement des volumes de minutes en provenance des opérateurs mobiles et internationaux n’a en effet pas totalement compensé le déclin de l’internet bas débit, la fin des offres basées sur les « passerelles mobiles » et la renégociation de certaines conditions tarifaires du contrat SFR par anticipation de la renégociation du contrat prévue fin 2007 », explique Neuf Cegetel.

Les investissements sont en hausse à 196 millions d’euros au cours du premier semestre (153 millions en 2006). Ils concernent essentiellement l’élargissement de la capillarité du réseau (188 nouveaux points de raccordement, soit 1 389 au total), le lancement de la fibre optique (FTTx) et le développement de nouveaux services IP.

L’opérateur alternatif affiche un résultat opérationnel avant amortissements (Ebitda) de 331 millions d’euros, en hausse de 30 % sur un an. En conformité avec les objectifs (21 % du CA au premier semestre 2007 contre 18 % un an auparavant). Le groupe confirme d’ailleurs ses objectifs de croissance (près de 60 % pour le marché grand public en 2007 et 5 % à 10 % pour le marché Entreprises en 2007) et de rentabilité (marge d’Ebitda de 25 % en rythme courant fin 2008 et cash flow opérationnel doublé entre début 2006 et fin 2007 et visant 450 millions d’euros en 2008).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur