Smartphone Nexus 6P : des secrets du porte-drapeau d’Android Marshmallow éventés

MobilitéSmartphones
3 0

En attendant l’annonce officielle du 29 septembre, une présentation dense de la phablette Nexus 6P s’est retrouvée sur le Net, avec moult détails.

Google a donné rendez-vous à la presse le 29 septembre en tentant de donner l’eau à la bouche : « Rejoignez-nous pour quelques savoureuses nouvelles friandises et beaucoup plus. »

A peine émoustillées, les papilles peuvent déjà avoir un avant-goût de la carte puisqu’une prétendue présentation de la phablette (entre le smartphone et la tablette) Nexus 6P est apparue sur la Toile et plus précisément sur le site Imgur.

L’occasion de découvrir 18 slides d’une présentation vraisemblablement destinée à des revendeurs. Objectif : leur permettre de faire l’article du produit auprès des acheteurs potentiels.

La présentation inclut ainsi une bonne partie des spécifications du smartphone ainsi que des photos. Porte-drapeau d’Android 6.0 Marshmallow oblige, certaines des nouvelles fonctionnalités de l’OS sont également mises en avant.

Rappelons que le Nexus 6P devrait succéder au Nexus 6 (Motorola) tandis qu’un Nexus 5S (LG) est aussi attendu comme successeur du Nexus 5 (LG) sorti en 2013. Les spécifications de ce dernier ont également d’ores et déjà fuité sur Internet.

Développé et produit par le constructeur chinois Huawei (une première pour un smartphone Nexus), le Nexus 6P devrait être équipé d’un écran de 5,7 pouces protégé par un verre Gorilla Glass 4 signé Corning et affichant une image définie dans une vertigineuse définition WQHD (2560 par 1440 pixels), pour une résolution d’affichage de 515 ppp (pixels par pouce).

Nexus6P_b

A l’intérieur, place au SoC (System on Chip) Snapdragon 810 dans sa mouture 2.1. Ce dernier point s’avère essentiel dans la mesure où les premières itérations de la puce signée Qualcomm étaient handicapées par une propension importante à surchauffer.

Présenté lors de l’édition 2014 du Mobile World Congress (en même temps que le Snapdragon 808), le Snapdragon 810 constitue encore actuellement (en attendant la disponibilité du Snapdragon 820) la puce haut de gamme du constructeur.

Suivant un agencement big.LITTLE, son processeur allie 4 coeurs ARM Cortex-A57 (pour les tâches gourmandes en ressources hardware) à 4 autres Cortex-A53 (pour des tâches plus « légères ») tandis qu’un GPU Adreno 430 est aussi intégré.

La puce intègre aussi un modem Gobi X10 de quatrième génération, supportant l’agrégation de 3 porteuses sur 3 bandes de 20 MHz. Cela se traduit par un débit théorique maximum descendant de 450 Mbit/s (soit 56,25 Mo/s) en 4G LTE dite alors de catégorie 9.

Il sera intéressant de voir à quelles fréquences, GPU et coeurs de CPU sont cadencés et de connaître la quantité de mémoire vive (et s’il s’agit de LPDDR4) embarquée (le Nexus 6 disposait de 3 Go de RAM).

Toujours est-il que le smartphone sera alimenté par une conséquente batterie de 3450 mAh.

C’est plus que celle du Nexus 6 qui était pourtant affublé d’un écran de 5,96 pouces (affichant également de la WQHD). Seul le Moto X Play dévoilé fin juillet fait mieux avec une batterie d’une capacité de 3630 mAh (pour un écran de « seulement » 5,5 pouces). Malgré cette capacité revue à la hausse, son poids resterait contenu à 178 grammes (contre 184 grammes pour le Nexus 6).

Parmi les signes distinctifs, on trouverait un port USB Type-C (pour un connecteur plus compact et réversible) ainsi qu’un lecteur d’empreinte digitale au dos de l’appareil. Aucune information sur les capteurs des deux APN n’est en revanche donnée.

Mais, un slide indique que l’APN principal aurait des prédispositions pour saisir des clichés dans des conditions de faible luminosité. Elément de marketing ou réelle technologie sous-jacente à base de photosites plus gros par exemple (à l’instar de ce que HTC avait proposé le capteur UltraPixel), rien n’est moins sûr.

Il semble en revanche acquis que le Nexus 6P aura un châssis en métal et qu’il sera décliné suivant plusieurs versions : avec 32 Go, 64 Go et 128 Go et en couleurs aluminium, graphite, « Frost » et or (cette dernière étant initialement réservée au marché japonais).

Android 6.0 Marshmallow devrait être central lors de l’évènement Google du 29 septembre. Il apportera de nouvelles fonctionnalités aux smartphones Android qui en disposeront. Sont ainsi attendus la prise en charge d’Android Pay, l’arrivée de « Now on Tap » et de « Doze ».

Avec ce dernier, les applications sont mises en hibernation profonde lorsque le terminal est parfaitement immobile (détection grâce aux capteurs de l’appareil). Mais, à cette mise en veille profonde, est associé un réveil très rapide.

Cela devrait se traduire par une économie d’énergie substantielle. Now on Tap permettra à l’utilisateur d’accéder à Google Now dans n’importe quel contexte par un appui long sur le bouton Home (pour des informations relatives à l’application en cours ou bien au contenu visualisé).

(Crédit images @Imgur)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur