Nicolas Sarkozy évoque une “Hadopi 3”

CloudRégulations

Lors du déjeuner avec des personnalités de l’Internet, le Président de la République aurait concédé que “le système Hadopi était inefficace et mal perçu”.

Le déjeuner “Internet”, organisé à l’Elysée, a permis d’obtenir des engagements de la part de Nicolas Sarkozy.

En réunissant huit entrepreneurs et blogueurs* autour d’une table, le Président de la République a confirmé la création d’un Conseil national du numérique.

Mesure qui figurait déjà dans le programme France Numérique 2012 présenté en 2008 par Eric Besson qui occupait à l’époque le poste de secrétaire d’Etat à l’Economie numérique (depuis, il a repris ce portefeuille avec des fonctions de ministre).

Plus troublant : Nicolas Sarkozy envisage très sérieusement une loi Hadopi 3.

Selon le témoignage de Maître Eolas (avocat et blogueur), le Président de la République a évoqué une nouvelle mouture de la loi anti-piratage numérique qui “ne sera pas faite pour aggraver la répression, mais pour en faire quelque chose de plus présentable”.

Toujours selon ses propos recueillis par l’AFP, “le président comprend que le système d’Hadopi est inefficace et mal perçu”.

C’est une concession en termes d’évolution du dispositif mais il n’est pas question de remise à plat. Il vaut mieux ne pas trop s’emballer.

Liste des invités : Jean-Baptiste Descroix-Vernier (Rentabiliweb), Jacques-Antoine Granjon (Vente-privée.com), Daniel Marhely (Deezer.com), Xavier Niel (Free) et Jean-Michel Planche (Witbe), Eric Dupin (Presse-Citron.net), Maître Eolas (avocat) et Nicolas Vanbremeersch (meilcour.fr, Spintank)

A lire également : Dossier spécial : Hadopi : avis de tempête sur la loi anti-piratage (réactualisé)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur