Nicolas Sarkozy ne sera pas candidat en 2012…Ne croyez pas Facebook

Cloud

Le compte Facebook de Nicolas Sarkozy a été piraté dimanche soir. L’Elysée a apporté un correctif quelques heures plus tard : “aucun système n’est infaillible.”

Nicolas Sarkozy fait sa pré-rentrée médiatique avec un piratage de son compte Facebook.

Dimanche soir, on pouvait lire sur le “mur” du Président de la République : “Chers Compatriotes, compte tenu des circonstances exceptionnelles que connaît notre pays, j’ai décidé en mon âme et conscience de ne pas me représenter l’issue de mon premier mandat en 2012.”

Un aveu assez surprenant…qui ne provient pas du tout de l’intéressé. Difficilement concevable pour celui qui rêvait en 2007 de briguer la fonction de Président de la République “en se rasant le matin”.

Dans le message du faussaire sévissant sur Facebook figurait également un lien vers la page du réseau social consacrée au “pot de départ de Nicolas Sarkozy”, fixé au dimanche 6 mai 2012, correspondant à la date de la fin de son quinquennat (une reprise du modèle que Les Guignols de Canal Plus avaient concocté pour Jacques Chirac au bout de son mandat).

Quelques heures plus tard, l’Elysée publie un rectificatif qui apparaît sur la page Facebook avec un message émanant du “vrai” Nicolas Sarkozy.

“Mon compte Facebook a donc été piraté ce soir, peut-être pour me rappeler qu’aucun système n’est infaillible”, peut-on lire. “Je prends note de la leçon d’écriture et d’orthographe, mais ne souscris pas aux conclusions un peu hâtives du message… Merci à ceux qui auront reconnu l’erreur, et merci encore pour votre soutien.”

Ce piratage de la page Facebook de Nicolas Sarkozy intervient alors que le chef de l’Etat doit intervenir lundi soir à la télévision “pour faire le point sur l’actualité” : nouvelle équipe au gouvernement, réforme des retraites, politique pour la croissance, l’emploi, la sécurité, présidence française du G8 et du G20…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur