Nokia Lumia 510 : le vaisseau amiral de Windows Phone 7.8 débarque en France

Pensé comme un chaînon manquant en entrée de gamme (199 euros TTC), le Nokia Lumia 510 arrive en France. Il est l’un des vaisseaux amiraux de la génération Windows Phone 7.8.

Nokia Lumia 510 Windows Phone 7.8

L’un des premiers représentants de la génération Windows Phone 7.8 arrive en France. Il s’agit du Nokia Lumia 510.

Pensé comme un chaînon manquant en entrée de gamme (199 euros TTC hors subvention opérateur), ce smartphone répond à la logique de diversification que prône son constructeur, en quête d’accroches sur de nouveaux segments de marché.

Il s’agit peu ou prou d’une déclinaison du vieillissant Lumia 610, amputée toutefois de nombreux attributs.

En premier lieu, le système d’exploitation – Windows Phone 7.8 – reste basé sur le noyau CE et par là même incompatible avec les applications développées pour la tête d’affiche Windows Phone 8.

On perd par ailleurs en résolution (233 ppp) sur l’écran de 4 pouces en 800 x 480 points, dont la technologie TFT limite la profondeur à 65 000 couleurs et ne bénéficie pas du rendu ClearBlack propre à certains Lumia plus haut placés dans la hiérarchie.

Pour rappel, ledit ClearBlack met en jeu une couche de polycarbonate coloré, lequel génère un double effet de couleurs permettant de varier les textures.

Nokia a tout de même intégré, sur le pourtour de cette dalle tactile capacitive, un détecteur de luminosité ambiante et un capteur de proximité.

Le processeur s’inscrit dans ce même esprit de compromis qualité/prix. Il s’agit d’un Snapdragon S1 MSM7227A, signé Qualcomm, cadencé à 800 MHz sur un coeur ARM Cortex-A5 et accompagné de 256 Mo de RAM.

Les restrictions sont plus flagrantes en termes de stockage, avec une mémoire interne limitée à 4 Go et non extensible. Comme Google avec le Nexus 4, Nokia invite les utilisateurs à se rabattre sur le cloud et met généreusement en avant les 7 Go offerts sur SkyDrive.

Et la connectivité sans fil suit, avec du Wi-Fi 802.11n doublé de la 3G, qui plafonne néanmoins en HSDPA (7,2 Mbit/s en téléchargement). A noter l’implémentation d’une interface Bluetooth 2.1.

Caractéristique des Windows Phones de Nokia, l’optique à 5 mégapixels s’allie à des applications destinées à agrémenter la prise de vue. Citons Cinémagraphe pour les animations et Photo Intelligente pour la retouche instantanée.

En revanche, la qualité de la webcam située en façade se limite au VGA (640 x 480 points).

Enfin, ce Lumia 510 n’est pas le plus svelte des smartphones, à 11,5 mm d’épaisseur pour 129 g au compteur. Il n’intègre pourtant qu’une batterie de 1300 mAh, dont l’autonomie est estimée à 8h30 en appel sur réseau 3G.

Nokia mise plutôt sur son écosystème logiciel « maison », avec Drive, Maps, Transport ou encore Music.

En conformité avec son positionnement commercial, le Lumia 510 approchera le consommateur via les grandes surfaces (Auchan, Carrefour, Cora, Darty) et en ligne (Boulanger, Cdiscount, Grosbill, Amazon).

The Phone House l’affiche déjà à 179,99 euros TTC, calé en dessous du Lumia 620 et ses 259 euros TTC.

Tour d’horizon en images :

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : incollable sur les véritables fonctions des smartphones ?

Crédit photos : Nokia

Mon article vous a plu ?
Restez-connectés en vous inscrivant à nos newsletters

Derniers commentaires



0 replies to Nokia Lumia 510 : le vaisseau amiral de Windows Phone 7.8 débarque en France

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

06:59:10