Nokia Music Store bien décidé à titiller le duo iTunes-iPhone

Mobilité

Nokia France organise des démos presse de son nouveau service fixe-mobile de musique numérique. Lancement le 23 avril.

Nokia France prépare l’arrivée progressive du portail Ovi et des différentes composantes : musique (Nokia Music Store), jeux (N-Gage), cartographie (Mpas 2.0)…en attendant la vidéo.

Lundi après-midi, dans un bus de presse Nokia garé en face du siège social de l’Agence France-Presse à Paris, Eric Munier, en qualité de Music Manager chez la branche hexagonale du fabricant de terminaux mobiles, a effectué des démos du Nokia Music Store accessible sur PC et mobile. Le service ouvrira officiellement ses portes en France le 23 avril prochain.

Pour son démarrage, Nokia Music Store proposera 2,5 millions de titres issus des majors de la musique (“sauf Warner mais cela devrait être réglé prochainement”, précise Eric Munier) et des labels indépendants.
Sa formule phare tourne autour d’une offre de convergence fondée sur un modèle de téléchargements en essayant de déserrer les freins aux transferts de fichiers de musique en fonction des supports.

Sur la boutique de musique numérique disponible sur le PC ou à partir d’un mobile, le consommateur peut télécharger un single pour un euro TTC (10 euros pour un album), hors coût de connexion Internet mobile en fonction de l’opérateur.

Une certaine marge de liberté

Pour un téléchargement d’un fichier sur un mobile à partir d’un réseau 3G, il faut compter une quarantaine de secondes. Plus pratique, plus vite et (certainement moins cher) : préférer l’accès Wi-Fi si votre terminal est compatible.

Ensuite, le client peut transférer à volonté une sélection de sa playlist sur son PC vers son mobile (et vice-versa) du moment que les lecteurs audio des terminaux fixes et mobiles tournent sous Windows Media. Nokia accorde une certaine marge de liberté aux consommateurs : chaque titre peut être téléchargé quatre fois (au cas où votre disque dur tombe en rade) et gravé cinq fois.

En l’état actuel, Nokia a recours à l’outil Media Transfer Protocol de Microsoft pour assurer la passerelle fixe-mobile. Au nom de la sécurité dans la gestion des DRM (les fichiers sont encodés sous Windows Media Audio à 192 Kbit/s), voire “d’ouverture” (“WMA est le format le plus ouvert possible du marché”) et de confort d’écoute (“vous n’aurez pas honte de brancher votre téléphone mobile sur votre chaîne hi-fi”, argue Eric Munier).

(lire la fin de l’article page suivante)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur