Nokia perpétue Symbian, mais en sacrifie l’essence

CloudMobilitéOS mobiles
Nokia Lumia 800

Une page se tourne pour Symbian. Son éditeur Nokia en abandonnera la dénomination historique à l’occasion d’une mise à jour prévue pour février prochain.

Perpétuer l’héritage d’un système d’exploitation tout en éclipsant son tumultueux passé. Telle est la mission de Nokia, qui n’abandonne en Symbian que sa dénomination historique, pour en déployer une mise à jour à compter de février 2012.

Annoncée au cours de l’été, la déclinaison dénommée Belle prendra la suite d’Anna, elle-même intronisée le 12 avril dernier, en replacement de Symbian 3.

Quoique la prise en charge du NFC (Near Field Communication), désormais effective sans nécessité d’un recours à des solutions tierces, fasse une apparition remarquée au chapitre des technologies compatibles, Nokia délivre essentiellement à l’utilisateur final une interface graphique considérablement remodelée.

A ces nouveaux widgets interactifs s’adjoignent ainsi trois volets supplémentaires (pour un total de 6) et un écosystème applicatif “plus cohérent”, à en croire les prétentions du constructeur, éditeur à ses heures depuis 2008.

En ces temps quasi immémoriaux à l’échelle de la téléphonie, le constructeur finlandais, alors détenteur à 48% de cet OS à l’avenir incertain, avait procédé au rachat de l’intégralité des parts détenues par Samsung, Sony Ericsson, Siemens et Panasonic.

Un investissement couronné d’un succès plus que relatif.

Relégué au ban de la mobilité avec l’émergence d’Android et iOS, Symbian a peiné à prendre racine et s’est cantonné à jouer les derniers rôles sur le marché, notamment aux côtés de Bada, la plate-forme intégrée aux smartphones Samsung Wave.

Comme revigoré à l’annonce du franc succès du Lumia 800, fruit de son alliance avec Microsoft, Nokia joue les bons princes et prolonge l’existence de celui qui aurait pourtant pu signer son arrêt de mort, ou tout du moins son passage définitif sous le giron de Microsoft.

A l’horizon 2012, un tel tournant suggère le réinvestissement des revenus générés par Windows Phone, dans l’optique de s’immiscer sur les marchés émergents.

A cet effet, la Chine inaugure le bal du rebaptisé Nokia Belle, désormais implémenté en standard sur l’ensemble des terminaux N7, N8, au même titre que les Lumia 700 et 701.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur