Nokia, Samsung et Sony s’allient pour promouvoir la géolocalisation en intérieur

Régulations
Apple WiFiSLAM géolocalisation

Avec 19 autres acteurs des télécommunications, Nokia, Samsung et Sony montent l’alliance In-Location, investie dans un rôle de promotion de la géolocalisation en intérieur.

Constitué à l’initiative d’une vingtaine de sociétés regroupées autour de Nokia, Samsung et Sony Mobile Communications, l’alliance In-Location va promouvoir les technologies de géolocalisation en intérieur et stimuler leur adoption.

Un peloton d’équipementiers télécoms et de fabricants de semi-conducteurs emmené par Broadcom ou encore Qualcomm prendra part à l’aventure, avec des expérimentations initiales sur le terrain prévues avant la fin de l’année.

Au-delà de la simple localisation d’un bâtiment, il s’agirait de passer de l’autre côté du béton pour en offrir une restitution qui permette de situer des salles, voire de différencier des zones et recoins dans certaines pièces.

Les points d’intérêt (POI) acquerraient alors une nouvelle dimension. Plus que le centre commercial le plus proche, l’utilisateur aurait tout loisir de déterminer l’emplacement d’un rayon donné.

Il convient d’escompter des bénéfices doubles, aussi bien pour le mobinaute lambda que du côté des professionnels, les commerçants en tête.

Pour garder cet exemple, une telle approche B2B implique notamment des fins d’identification du client par lesquelles un supermarché pourrait étudier les déplacements des consommateurs optimiser le placement et la mise en avant de certains produits.

Mais la mise à disposition en temps réel d’un plan des espaces les plus clos permettrait également de faciliter les évacuations en cas d’urgence.

Une infinité d’usages que l’In-Location tentera d’appliquer à l’appui de standards ouverts.

Il faudra néanmoins pallier les faiblesses d’un système GPS qui manque globalement de fiabilité en intérieur (précision entre 5 et 10 mètres).

Parmi les pistes à explorer, outre le projet européen Galileo (le système GPS européen devrait être achevé d’ici 2019-2020), l’exploitation des ondes Wi-Fi et Bluetooth.

Sur un marché encore à ses balbutiements, le Britannique BAE Systems s’est essayé, avec son système Navsop, à l’utilisation des communications radio et des tours d’émission hertzienne… mais pas en intérieur.

Les premiers pilotes que Nokia et consorts comptent lancer cet automne aboutiront peut-être à de premières applications à l’horizon 2013.

Analyste pour le compte d’ABI Research, Patrick Connolly est cité dans le communiqué de Nokia.

Le marché de la géolocalisation en intérieur ne devrait exploser qu’entre 2015 et 2017. Le groupement In-Location jouera alors pleinement son rôle de stimulateur d’initiatives“.

Crédit photo : stefanolunardi – Shutterstock


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur