Gamme Norton 2014 : Symantec met le cloud au service de la mobilité

Cloud

Cloud, mobilité, Web 2.0 et sophistication des arnaques en ligne sont les principaux aspects abordés à travers la nouvelle version des solutions de sécurité Norton.

En quête d’une nouvelle agilité sur un marché de la sécurité IT à la conjoncture évolutive, Symantec porte sa réflexion sur trois aspects clés de l’évolution du paradigme informatique : le cloud, la mobilité et le Web 2.0.

L’éditeur américain adopte une vision large de la protection numérique et jette, au-delà du poste de travail, son dévolu sur les données personnelles.

Il reconduit, avec la cuvée 2014 de ses solutions Norton (Antivirus, Internet Security et le pack 360), les grands axes stratégiques esquissés dans ce sens en 2013.

Ainsi le socle technologique établi au cours des dernières années reste-t-il d’actualité, entre base de réputation des sites Internet, gestion des téléchargements et adresses IP, espace de stockage en ligne, contrôle des réseaux sociaux et gestionnaire de mots de passe.

Engagé dans une réorganisation de ses activités avec un double objectif de réduction des coûts et de rentabilisation de ses actifs, Symantec ajoute tout de même quelques briques à l’édifice.

Au-delà des modifications visibles apportées aux interfaces utilisateur, les principaux changements sont d’ordre technologique.

Les améliorations notables ont en l’occurrence trait à la réparation des fichiers système endommagés (qui s’appuie désormais sur un ensemble de ressources connectées), à la compatibilité avec Windows 8.1 et au moteur d’analyse comportementale SONAR.

Ce dernier apporte une protection préventive en détecte les comportements des maliciels qui tentent de se dissimuler dans des processus Windows légitimes.

Il permet également de nettoyer plus efficacement les traces laissées par les logiciels malveillants, tout en enregistrant une preuve d’attaque en vue d’une utilisation ultérieure par les technologies de réparation de Norton.

Concernant les performances, il est question d’une installation 10% plus rapide, d’un temps de chargement réduit de 15% et d’une consommation de mémoire vive abaissée de 100 Mo.

L’offre de base, qui comprend protection antivirus et support client, est proposée à 39,99 euros TTC par an pour 3 PC ou 49,99 euros pour un Mac.

Le palier supérieur ajoute une protection Internet avancée et des outils d’optimisation du poste de travail… pour 69,99 euros par an (3 PC ou un Mac).

Articulé autour du cloud avec la possibilité d’ajuster en temps réel la stratégie de protection via une console d’administration Web, Norton 360 est proposé à 79,99 euros par an pour 3 PC.

C’est 39,99 euros pour la déclinaison “Multi-Device”, qui gère la protection de 3 terminaux (PC, Mac, tablettes et smartphones).

En 2012, Symantec a conservé la tête d’un marché mondial de la sécurité IT en croissance de 7,9%, mais n’a enregistré qu’une maigre hausse de son chiffre d’affaires : +2,6% à 3,75 milliards de dollars, quand son concurrent McAfee (Intel), avec 1,68 milliard de dollars, progresse de 37%.

L’éditeur estime néanmoins posséder les actifs, les réserves et les compétences nécessaires, mais reconnaît ne pas avoir su les mettre à contribution.

Son discours s’oriente désormais sur la création de valeur, pour adresser des signes positifs aux investisseurs.

Et les pistes de restructuration se multiplient : outre des lignes de produits redessinées, la fusion de certaines activités, la révision du modèle de distribution et un plan de rachat d’actions, la feuille de route fait état de licenciements.

D’ici la fin de l’exercice fiscal 2014 débuté le 30 mars dernier, les réductions de masse salariale auront concentré une enveloppe de 200 à 250 millions de dollars.

Aux dernières nouvelles, le processus a été enclenché cet été, avec 1700 postes sur la sellette, essentiellement des cadres.

Symantec songe également à réviser son positionnement stratégique sur le segment grand public (30% de son chiffre d’affaires 2012), cannibalisé par les antivirus gratuits parfois même adoptés au sein des petites entreprises.

norton-management—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les versions 2013 des solutions antivirus ?

Crédit photo : Norton


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur