Nouveaux tarifs téléphoniques : Freeks et Free signent un accord

Cloud

Avant un référé prévu lundi, l’association d’abonnés de Free et la direction du FAI prennent des engagements pour régulariser la situation en évitant le recours à la justice.

Le 1er avril, l’association Freeks, qui a vocation à défendre “les intérêts des clients anciens, actuels ou futurs de Free”, a signé un accord avec la direction du FAI concernant la nouvelle tarification de téléphonie mise en place discrètement au début du mois de février. Ces changements ayant suscité le courroux de Freeks qui reprochait le manque de clarté de Free à l’occasion du changement, l’association avait décidé de lancer une procédure en référé (voir édition du 25 mars 2005). L’audience était prévue lundi 4 avril mais, finalement, elle a été annulée compte tenu de l’accord à l’amiable.

Dans cet “accord transactionnel”, la direction de Free s’engage à mettre en place une “procédure d’information individuelle” concernant la modification des tarifs par l’envoi d’un courrier mail individualisé à chaque client. En cas de refus des nouveaux tarifs, cette notification permettra au client d’exiger le remboursement du trop perçu inhérent à ce changement de prix. Cette option de réclamation est ouverte jusqu’au 31 août 2005.

Une page d’information Web sera mise en ligne pour présenter la modification de la grille tarifaire mais aussi pour permettre aux clients de manifester son opposition. Un droit qui pourra être exercé sur une page Web d’option qui est également prévue dans l’accord signé entre les deux parties.

Vers une reconnaissance de Freeks

De son côté, Freeks renonce aux demandes d’indemnité d’un montant de 5000 euros en prolongement de son référé. “Nous avons obtenu tout ce que nous demandions, avec en plus et enfin, la reconnaissance de Freeks par Free, comme l’un des interlocuteurs représentatifs de leurs abonnés”, a commenté Alain Douet, président de l’association Freeks.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur