Novell invite à la normalisation de Linux

Cloud

Selon le PDG de Novell, un programme de certification inter-applications
serait le seul moyen de concurrencer Windows.

Les éditeurs Linux doivent resserrer leur collaboration s’ils veulent faire progresser Linux, c’est en substance ce qu’a affirmé le PDG de Novell Ron Hovsepian dans son discours d’inauguration du salon Linuxworld de San Francisco.

Le marché Linux actuel risque de connaître les mêmes problèmes que le marché Unix, avec des éditeurs d’applications contraints de certifier leurs applications pour chaque distribution.

“Selon moi, les applications sont ce dont Linux a le plus besoin. Nous avons besoin que les clients écrivent des applications pour Linux, mais il faut également que les éditeurs indépendants laissent leur empreinte sur la plate-forme Linux”, a déclaré Ron Hovsepian à son auditoire.

Les éditeurs Linux sont aujourd’hui essentiellement en concurrence sur le nombre d’applications certifiées pour leurs plates-formes. Mais le fait est qu’ils devraient se disputer plutôt sur la qualité de leurs services de support.

Le PDG de Novell a invité les éditeurs Linux ainsi que les développeurs de logiciels à créer un programme de certification neutre, estimant qu’une telle démarche les placerait sur un pied d’égalité avec Microsoft.

“La disponibilité des applications Windows est de loin le plus grand avantage [de Microsoft]”, explique-t-il. “Les gens choisissent Microsoft en sachant qu’ils n’ont à travailler que sur une seule plate-forme. Ils obtiennent la certification de leur application et peuvent alors accéder au marché.

La fondation Linux a créé la LSB (Linux Standard Base) qui va dans le sens des idées de Ron Hovsepian, mais selon ce dernier, il manque à ce programme des composants essentiels. “Je ne pense pas qu’il faille créer quelque chose de nouveau. Nous devons tirer parti de ce que la LSB a déjà établi et étendre cette base pour passer à l’étape supérieure.”

Selon lui, la société est d’ores et déjà entrée en négociations avec d’autres “acteurs”, notamment des distributeurs et des développeurs.

Dans une démarche visant à accélérer l’adoption de la virtualisation, Ron Hovsepian en a également profité pour dévoiler ZENworks Virtual Machine Manager et ZENworks Orchestrator version 1.1, qui permettra aux administrateurs de démarrer, gérer et migrer des machines virtuelles fonctionnant sous Xen, VMware et, dès sa sortie l’année prochaine, Microsoft Viridian.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 8 août 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur