Novell livre à son tour un convertisseur Open XML – Open Document Format

Cloud

Open XML/ODF Translator assure l’interopérabilité des fichiers textes entre
Microsoft Office 2007 et le projet OpenOffice.org.

Novell a livré, la semaine dernière, Open XML/ODF Translator. Cet outil assure la conversion du format Open XML de Microsoft vers Open Document Format (ODF) pour les documents générés sous Word d’Office 2007. L’utilitaire est réservé à la suite bureautique OpenOffice.org dans la version éditée par Novell pour les plates-formes Linux et Windows.

Cet outil vise donc à simplifier les échanges de documents produits avec les suites bureautiques Microsoft Office 2007 (.docx) et OpenOffice.org (.odf), un projet soutenu par Sun Microsystems notamment. Si les deux formats de fichiers s’appuient sur le langage XML, ils n’en restent pas moins incompatibles dans leur structuration. Outre le formatage du texte, l’outil de conversion supporte, selon Novell, les gabarits de style et les formules entre les deux formats.

Novell présente Open XML/ODF Translator comme “le premier résultat livrable issu de la collaboration technique [avec Microsoft]”. En novembre 2006, les deux sociétés avaient signé des accords de partenariat techniques et d’échanges de licences. Début février 2007, Microsoft avait de son côté livré Translator 1.0, son outil de conversion du format ODF vers OpenXML.

Une passerelle pour l’interopérabilité

L’outil de Novell est en fait l’adaptation du Translator de Microsoft pour OpenOffice réalisé par le français Clever Age. L’éditeur de SUSE Linux avait, dès décembre 2006, fait part de ses intentions de fournir un utilitaire de conversion entre les deux formats concurrents. Le module de Novell est disponible dans une vingtaine de langues, dont le français.

Alors que Microsoft domine le marché des applications bureautiques, la normalisation ISO d’ODF pousse aujourd’hui nombre d’organisations à se tourner vers ce format ouvert. Au risque de créer des incompatibilités entre les deux types de documents électroniques. L’arrivée dees outils de “translation” jette donc une passerelle qui garantira l’interopérabilité des documents quelle que soit la suite logicielle exploitée pour leur création.

La guerre des formats est-elle fini pour autant? Après le traitement de texte, les outils de conversions s’élargiront prochainement aux fonctionnalités proposées par les tableurs (Excel et Calc) et système de présentation (Powerpoint et Impress).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur